congosynthese

Me Peter Kazadi confirme qu’il y a eu corruption :L’Udps a 12 députés à l’assemblée provinciale de Kinshasa, mais aucun sénateur élu.

Le parti de Félix Tshisekedi a lamentablement échoué à l’élection sénatoriale à Kinshasa. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS)  n’a obtenu aucun siège.

La veille du scrutin, Jacquemain Shabani Lukoo, président de la Commission Electorale Permanente de l’UDPS, avait retiré sa candidature « pour maximiser les chances de la liste UDPS ». Sur cette liste, il était resté Tshika Wa Mulumba, Nsiala Nkula Médard et Kalonji Nsenda.

Eteni Longondo s’était présenté en “indépendant” pour ce scrutin qui a eu lieu ce vendredi 15 mars 2019.

L’Assemblée provinciale est pourtant dominée numériquement par l’UDPS qui a 12 députés provinciaux.

Si la formation politique de Félix Tshisekedi est le premier parti du parlement provincial, elle n’en est pas la première force.

Avec ses 17 élus, le Front Commun pour le Congo (FCC) a fait valoir ses arguments.

L’autre gagnant, c’est Tosekwa qui a donné trois voix à Mumengi.

Le MLC peut également se mordre les doigts avec un seul élu,  alors qu’il a cinq députés provinciaux.


Autres titres

RD Congo : Il faut enquêter sur deux anciens responsables des services de renseignement

Deo

Banditisme à Kinshasa : D. Amuli instruit S. Kasongo « d’intensifier les partrouilles et d’effectuer les bouclages ciblés »

Deo

CENI: L’élection des gouverneurs fixée au 10 avril 2019

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus