fbpx
congosynthese.com

Mbilia Bel désormais «Combattante» de l’UDPS

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 75

La chanteuse Mbilia Bel vient d’embrasser une carrière politique et opte pour le parti présentiel.

La chanteuse congolaise Mbilia Bel est désormais décidée à embrasser la carrière politique. Selon une information publiée sur la toile tôt ce mardi, la mère de Mélodie vient  de faire son adhésion officielle au parti présidentiel comme membre.

L’interprète da la chanson « Esui yo wapi » de Rochereau Tabu Ley, explique –t-on, s’est présentée à la cellule du parti installée située dans la cité dite « des Anciens combattants ».

Elle a même exprimé son soutien au chef de l’Etat et sa satisfaction pour l’accueil lui réservé en relevant : « Je suis heureuse d’adhérer à ce parti. Nous devons soutenir notre chef Félix Tshisekedi. Nous sommes derrière lui. Nous apportons notre soutien pour qu’il dirige le pays d’une bonne manière. Je suis contente d’être accueillie et je présente tous mes vœux au couple présidentiel et aux dirigeants et à la famille de l’UDPS ».

Agée de 63 ans, Mbilia Bel qui a été révélée au public par feu Tabu Ley n’est pas le premier artiste musicien à  embrasser la carrière politique en RDC.

La question que l’on se pose est celle de savoir si la « Cléopâtre » sera en mesure de combiner sa profession à son nouveau statut à l’instar de Tshiala Muana, cadre du PPRD du chef de l’Etat honoraire et sénateur Joseph Kabila et dont elle reste la fidèle parmi les fidèles… Même si elle vient de mettre sur le marché du disque un opus exaltant l’actuel chef de l’Etat. Ou encore Koffi Olomide et Werrason qui ont été vus dans les rangs d’un autre parti de la place.

Et que dire de Tabu Ley lui-même qui s’est engagé dans la politique jusqu’à occuper des fonctions officielles comme Vice-gouverneur de la ville de Kinshasa. Et c’était presque le début de la fin de sa carrière d’artiste quoi qu’il avait déjà atteint l’âge de la retraite.

Si les uns continuent tant soit peu à gérer leurs groupes ou leurs carrières, cela n’est pas toujours évident pour tout le monde. Car dans l’opinion, l’on sait que d’aucuns parmi ces musiciens qui ont embrassé ce domaine ont mis en danger ont compromis leur avenir artistique soit à cause du problème de la gestion de temps ou encore de leur coloration politique. Bonne chance à Mbilia Bel.

A qui donc le prochain tour ?

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus