congosynthese

Massacres à Beni, la société civile prolonge les journées de deuil jusqu’au au vendredi prochain.

Les décisions ont été prises ce lundi 24 septembre 2018 avec toutes les composantes réunies en assemblée extraordinaire. La société civile réclame la présence des ministres de la défense et celui de l’intérieur afin de palper sur terrain la réalité. Le départ des organisations de la Monusco, la cessation des activités de la riposte contre Ebola dans la région…

Pendant ces journées, pas d’activités scolaires et commerciales ont lâché les composantes de la société civile. A la majorité présidentielle ville de Beni, on n’est pas d’accord avec cette décision qui donnerait de plus le point aux rebelles Adf,  on  doit chercher comment en finir complètement avec le mouvement Adf a dit Kizito Atsongya son communicateur dans la ville de Béni.

Signalons que la ville de Beni est restée dans le noir ce lundi où toutes les activités sont restées paralysées avec des manifestations après la mort des 19 personnes tuées par les rebelles Adf.


Autres titres

Nord-Kivu : Affrontements entre FARDC et miliciens Mai-Mai 6 morts ( Isale-Kanguta)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Manque d’eau potable à Goma : Les militants de la Lucha arrêtés par la police lors d’une marche

Kabumba Katumwa

« CLANDESTINS » PARTOUT : Les Congolais victimes d’un Etat fragile

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus