congosynthese

Maniema : les FARDC reprennent le contrôle de la commune rurale de Salamabila


Les FARDC ont repris le contrôle de la commune rurale de Salamabila en territoire de Kabambare dans la province du Maniema ce dimanche 12 janvier.

Selon la société civile, 7 civils ont été tués dont 3 élèves, plus de 200 élèves ne sont encore retrouvés et des dégâts matériels sont importants.

Le bourgmestre de Salamabila se réserve de confirmer ce bilan et indique que ses services sont encore sur le terrain.

Des affrontements intenses ont opposé les FARDC et les Maï-Maï Malaika dans la commune de Salamabila toute la journée de Samedi 11 janvier. Les combats se sont poursuivis toute la nuit jusqu’à ce dimanche matin autour de 10 h locales. La société civile et l’autorité communale confirment que les FARDC contrôlent en ce moment toute la ville, même si des coups de feu sont encore entendus à quelques km sur l’axe Matshapano.

Les combattants Maï-Maï eux, se sont retirés à 8 km du centre de Salamabila. Les sources locales indiquent que les parents ont récupéré ce matin, leurs enfants qui étaient partis à l’école samedi. Ils étaient pris entre les deux feux.

Elles évoquent également des déplacements massifs des populations. Certains quartiers comme Kimbaseke et Béton se sont vidés de leurs habitants. Seuls les militaires FARDC circulent dans la cité.

Les habitants disent prendre des dispositions pour se procurer la nourriture et se mettre à l’abri craignant la reprise des combats.

Loading...

Autres titres

RDC: Allocution de Félix Tshisekedi devant les investisseurs Britanniques

Deo

À la menace de la dissolution de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda brandit la menace de haute trahison.

Deo

RDC : la dissolution de l’Assemblée nationale n’intervient qu’en cas d’un conflit persistant avec le gouvernement (Lokondo)

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus