congosynthese
  • Home
  • Actualité
  • Mandat d’arrêt international contre Katumbi : «Une plaisanterie internationale», estime l’avocat Éric Dupond-Moretti

Mandat d’arrêt international contre Katumbi : «Une plaisanterie internationale», estime l’avocat Éric Dupond-Moretti

L’avocat français de Moïse Katumbi, Me Eric Dupont Morretti a estimé jeudi que le mandat d’arrêt international lancé par la justice congolaise contre son client était « une plaisanterie internationale » qui ne va prospérer nulle part.

« C’est une parodie de justice, une plaisanterie internationale. L’ONU a demandé à l’Etat congolais de protéger Moïse Katumbi et de ne pas l’arrêter. Je ne sais pas où ce mandat d’arrêt va prospérer. On a tout fait pour lui éviter de participer au processus électoral démocratique pour une affaire immobilière bidon. Il y a une juge qui a dit avoir eu le revolver sur la tempe », a déclaré à Radio Okapi Me Dupont Morretti.

L’avocat de l’ex-gouverneur du Katanga affirme que les deux autres affaires pour lesquelles son client est poursuivi ne donnent pas lieu à l’émission d’un mandat d’arrêt.

« Une deuxième affaire est une affaire de mercenaires encore plus ridicule. Et cette affaire fait l’objet d’une suspension, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de décision définitive qui permettrait la délivrance d’un mandat d’arrêt. Dans la troisième affaire, on a raconté que Moïse Katumbi était Italien. J’ai versé des documents qui démontrent que ce sont des faux manifestes qui avaient été produits. C’est une grande injustice. Tout est fait pour que Moise Katumbi ne se présente pas à l’élection présidentielle », a renchéri Me Dupont Morretti.

Intervenant au cours d’une conférence de presse tenue jeudi 16 août à Kinshasa par la plate-forme électorale présidentielle Front commun pour le Congo (FCC), Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la Justice a affirmé que le parquet général a lancé un mandat d’arrêt international contre M. Katumbi. Selon lui, certains pays africains et européens sont déjà saisis.


Autres titres

Le musicien chretien Jean Noel Kanguma Senga est mort à Londres

Deo

Meeting du 29 septembre. Kinshasa : l’Opposition saisit Kimbuta

Deo

Crédibilité, fiabilité et inclusivité… Franck Diongo : ‘‘pas d’élections en RDC sans facteurs correctifs’’ !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus