fbpx
congosynthese.com

« Maintenant, les vaccins doivent parvenir rapidement aux populations africaines »

Compact with Africa
La chancelière tient occasionnellement des entretiens bilatéraux. Elle échange avec le président de l'Union africaine, Félix Tshisekedi.

La question de savoir comment les vaccins corona parviennent rapidement aux populations africaines a été l’un des principaux sujets de discussion lors de la conférence « Compact with Africa ». La chancelière Merkel a assuré que l’Allemagne donnerait plus de doses de vaccin. Un aperçu.

Il s’agissait de la quatrième conférence sur le « Compact with Africa », l’initiative du G20 pour la réforme des partenariats avec les pays africains. Un sujet central cette année : l’approvisionnement du continent africain en vaccins corona. Dans un communiqué de presse vendredi soir, la chancelière Angela Merkel a souligné que l’Afrique avait beaucoup souffert de la pandémie dans le secteur économique. « À cet égard, la disponibilité des vaccins, mais aussi la production de vaccins, est causalement liée au bien-être économique du continent africain », a déclaré Merkel.

Le fait que seulement deux pour cent des Africains aient été vaccinés contre le coronavirus jusqu’à présent est une « injustice dramatique que nous devons surmonter rapidement ». La chancelière a déclaré que cela avait été discuté très honnêtement lors de la conférence « Compact ». « Je pense qu’il y aura aussi des opportunités ici de produire dans les pays africains », a déclaré la chancelière.

Merkel a annoncé que l’Allemagne sera en mesure de donner 70 millions de doses à l’initiative Covax cette année au lieu des 30 millions de doses de vaccin prévues. Covax distribue le vaccin corona dans le monde entier en toute solidarité. « Maintenant, le vaccin doit être livré rapidement aux populations africaines », a déclaré Merkel.

L’initiative « Compact with Africa » est un partenariat d’égal à égal. Il a été lancé en 2017 sous la présidence allemande du G20. Le Compact est l’élément central d’une nouvelle coopération avec l’Afrique. L’objectif est d’améliorer les conditions d’investissement privé et les opportunités d’emploi en Afrique avec les pays partenaires africains.

Le « Compact » relie les participants africains respectifs à un pays partenaire du G20 ainsi qu’à des organisations internationales telles que la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et la Banque africaine de développement. Il n’y a pas de solutions globales dans la coopération. Ensemble, les partenaires élaborent des programmes de réforme et des mesures d’accompagnement adaptés à chaque pays. L’essentiel est d’augmenter l’investissement privé.

Conférence d’affaires en marge du rendez-vous « Compact »

Lors de la conférence économique précédente, des représentants de haut rang de la politique et des affaires se sont réunis pour montrer les perspectives d’une meilleure coopération germano-africaine. L’investissement du secteur privé est d’une grande importance lorsqu’il s’agit de stimuler le développement économique du continent africain.

Dans sa contribution à la conférence, la chancelière Merkel a salué l’Afrique comme un « continent d’opportunités et d’idées ». Le « Pacte avec l’Afrique » crée de nouvelles opportunités de coopération et affiche des premiers succès. Il est maintenant important de réduire davantage les obstacles au commerce et à l’investissement. « L’Afrique a tellement de potentiel de marché qu’il devrait être mieux utilisé », a déclaré Merkel. Par exemple, à travers des investissements accrus dans les énergies renouvelables : « Les développer est d’une importance énorme pour nous afin d’atteindre réellement nos objectifs climatiques mondiaux », a déclaré la chancelière.

Le « Compact with Africa » a fait ses preuves

La pandémie a montré que le « Compact with Africa » a fait ses preuves et est efficace : Le rapport de suivi du Groupe de la Banque mondiale (en coopération avec la Banque africaine de développement et le Fonds monétaire international) montre que les pays du « Compact » résistant à la pandémie.

Pour 2021, les organisations internationales tablent sur une croissance économique de 4,6% dans les pays « compacts » d’Afrique subsaharienne (contre 3,4% pour l’ensemble de l’Afrique subsaharienne) et de 3,6% pour les pays « compacts » d’Afrique du Nord.

Autres titres

Attaque du convoi des véhicules des civils en Ituri : « Certains conducteurs s’alignent derrière l’escorte », déplore le gouverneur Johny Nkashama

deo

RDC: Bientôt les travaux des projets d’investissements seront lancés dans les 145 territoires

deo

Michael Lokombe, un ancien militaire britannique d’origine congolaise, reconte son experience de guerre en Irak

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus