congosynthese

Maï-Ndombe : Plus de 50 personnes tuées lors d’un affrontement de deux tribus dans le territoire de Yumbi

La situation sécuritaire s’est sensiblement dégradée depuis lundi 17 décembre 2018 dans le territoire de Yumbi, province de Mayi-Ndombe, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC).

Cette dégradation est consécutive à un conflit ouvert entre la tribu des ‘’Tende’’ et celle de Nunu. Grincements des dents.

«L’affrontement en armes blanches et calibres entre la tribu de Tende et celle de Nunu dans le territoire de Yumbi vient de provoquer la mort de plus de 50 personnes. Parmi les personnes assassinées figurent le commandant de la DGM (Direction générale de migration), un commandant de la police, un commandant de la force navale, l’administrateur du territoire de Yumbi. Cet affrontement s’est déroulé lundi 17 décembre dernier », a déclaré le Général Dieudonné Mutupeke, commandant de la 11èmeRégion militaire qui gère l’ex Grand Bandundu sur le plan  sécuritaire.

«Tout est parti de la mort d’un chef de groupement de Nunu, décédé à Kinshasa il y a quelques jours. Son corps a été enterré dimanche à Yumbi, terre des Tendes contre la volonté de ceux-ci. Ce chef de groupement a été enterré à côté de son défunt père. Les Tendes ont exigé que les Nunu puissent déterrer leur cadavre et l’enterrer chez eux. Les Nunus à leur tour ont refusé catégoriquement. C’est ce qui a amené les Tendes à prendre des armes blanches et des calibres pour aller combattre les Nunus qui semblaient être distraits. Conséquence : Plus de 50 personnes tuées», a-t-il ajouté.

Selon lui, face à cet évènement,  il a envoyé un groupe de militaires pour calmer la situation et rétablir la question sécuritaire dans ce coin du pays. «Il faut noter qu’actuellement la situation sécuritaire est très tendue », indique-t-il.

Le territoire de Yumbi est peuplé de tribus bantoues : Tiene (Batende) en majorité qui, outre, la cité de Yumbi, occupe une vingtaine de villages sur 23 que composent le Territoire notamment, de Kidiki à Nganya en passant par Bomboli mboka, Molende et Ilebo Mangala et de Bokalakala à Ngoo, puis Mongama, Mansele, Mpuku et le Peuple Nunu-bobangi (Banunu) minoritaire installé sur le rive du fleuve congo regroupé sur trois villages (Bongende, Bontaba, Bolumbu) et une concentration spécialement dans la cité de Yumbi. La cité de Yumbi se trouve dans le pays de Nge Entana, une subdivision de Terre Tiene (Batende) dont l’ actuel chef de Terre est Ngobila Malala. La localité se situe sur la rive gauche du fleuve Congo, au sud de Lukolela, au nord de Bolobo Cette localité regorge d’activités économiques avec notamment le marché international qui se trouve à Bolu et parfois à MONKONGA, avec de nombreux articles en vente comme les denrées alimentaires, les produits de première nécessité ou les produits de beauté

Badylon Kawanda


Autres titres

RDC : le nombre des femmes en hausse au Sénat

Deo

RDC : 260 000 enfants souffrent de malnutrition au Kasaï (UNICEF)

Deo

RDC : l’opposant Pierre-Jacques Chalupa est décédé à Kinshasa

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus