congosynthese

Machine à voter : Nangaa maudit à Kinshasa et à Lubumbashi

Venus  nombreux le samedi 13 octobre au Stade des martyrs, plusieurs Congolais ont entonné des chansons contre la machine à voter que la CENI tient à imposer dans le processus électoral en cours. Ils se sont montrés très hostiles à cet outil identifié tantôt comme une simple imprimante, tantôt comme un ordinateur. La situation s’est envenimée quand les Zimbabwéens ont marqué leur deuxième but.

La toile est vite inondée de plusieurs vidéos avec toutes sortes de chansons dans ce sens contre la trouvaille de Corneille Nangaa qui a jusque-là toutes les peines du monde à justifier la légalité de cette procédure. Il a dû verser dans la colère le jeudi 11 octobre contre plusieurs candidats président de la République sans donner une réponse convenable au sujet de cet outil controversé.

C’était lors de la réunion dite technique entre la CENI et les postulants à la magistrature suprême. Jusque-là, sa machine est appuyée par un camp politique bien connu.  Malheur à lui, maintenant que la rue semble se préoccuper de plus en plus de ce dossier en liant la mauvaise prestation de l’équipe nationale de football à l’outil que Corneille Nangaa veut à tout prix imposer pour la tenue des élections.

Dans leurs conversations à travers les communes de la capitale, la majorité des Kinois prennent fait et cause pour le rejet de la machine à voter pour que les choses reviennent à la normale. Difficile de croire, mais c’est ce qui se dit. Nangaa a été maudit par plusieurs supporters sur leur chemin de retour après avoir vécu la défaite des Léopards sur leur propre terrain du stade des Martyrs.

Bien informés, des Congolais qui avaient fait le déplacement du Stade des Martyrs n’avaient pas manqué de se référer à l’interdiction du meeting à la Cité des jeunes à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Il était prévu samedi une réunion politique publique au cours de laquelle la population de Lubumbashi devait être mobilisée contre la machine à voter.

Autorisée par le maire principal, elle a été renvoyée à une date ultérieure par le maire adjoint, sur instruction de la haute hiérarchie, soutient-on. Les leaders de l’opposition qui ont fait le déplacement de Lubumbashi en provenance de Kinshasa ont vécu cette dure réalité.

Jusqu’au moment où nous bouclions cette édition, ces leaders de l’Opposition étaient empêchés de rencontrer Gabriel Kyungu, leader de la plateforme « Ensemble pour le changement » qui soutient l’opposant Moïse Katumbi. Leur message contre la machine à voter est néanmoins passé à travers la ville cuprifère complètement paralysée le samedi. Corneille Nangaa a été aussi mal vu de ce coté-là.

Par K.Kap


Autres titres

RDC-Présidentielle : Vers une nouvelle coalition intégrant les opposants qui soutiennent Fayulu

Deo

Machine à voter : Le Royaume-Uni encourage la CENI à appliquer les recommandations de Westminster Foundation

Deo

Elections : l’UNC décide de faire cavalier seul

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus