fbpx
congosynthese.com

Lutte contre les groupes armés : la RDC et l’Ouganda signent un accord général de défense et de sécurité

Le ministre congolais de la Défense et son homologue ougandais ont signé, jeudi 9 décembre à Bunia (Ituri) un accord général de défense et de sécurité pour la conduite des opérations contre les groupes armés en Ituri et au Nord-Kivu. Dans leur communiqué conjoint, les deux délégations réaffirment que la mutualisation des forces vise à traquer tous les groupes armés et les forces négatives dont les ADF.

« C’est un accord général mais un cadre de mutualisation de nos forces armées qui est en cours, notamment dans la lutte contre l’ADF. Vous le savez, que l’ADF est un ennemi aussi bien du Congo que de l’Ouganda il est tout à fait normal que nous puissions le combattre de manière mutuelle. S’il y a des groupes armés locaux qui sont à cheval entre le Congo et l’Ouganda c’est accord va s’étendre », a expliqué le ministre congolais de la Défense, Gilbert Kabanda.

Pour le ministre ougandais de la Défense, Vincent Bamalangaki, ce qui est très important dans cet accord, c’est l’union des efforts entre les FARDC et l’UPDF pour atteindre les objectifs de ces opérations.

Pendant deux jours, les experts congolais et ougandais ont discuté sur des questions de sécurité et de défense d’intérêt mutuel pour les deux pays, notamment en ce qui concerne les opérations conjointes pour l’éradication des rebelles ougandais des ADF et d’autres groupes armés locaux actifs le long de la frontière commune dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Les deux parties rassurent les populations de la RDC et de l’Ouganda que ces opérations continueront à être menées dans le respect strict des droits de l’homme tout en respectant la souveraineté de ces deux pays.

Des progrès

Les deux délégations se sont félicitées du progrès réalisé jusqu’à présent dans les opérations conjointe FARDC-UPDF dans les territoires d’Irumu en Ituri et de Beni au Nord Kivu.

À ce sujet, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a précisé que 31 Congolais pris en otage ont été libérés et 30 terroristes ADF capturés.

Patrick Muyaya a donné ce bilan jeudi 9 décembre, lors de la conférence de presse animée avec sa collègue des Arts et Cultures, Catherine Katumbu.

Autres titres

Procès 100 jours : Vital Kamerhe acquitté

Redaction

Élections 2023 : Le collectif 24 alerte sur le respect des principes de l’accès à l’information pour des élections démocratiques

Patrice Kayembe

Arrivée à Kinshasa de la relique de Patrice Emery Lumumba

Redaction

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus