congosynthese

Covid-19:Mercy corps renforce l’accès à l’eau potable dans la ville de Bukavu et celle de Goma

Le coronavirus contenu son parcours meurtrier en République démocratique du Congo, à part les cas déjà testés positifs et morts ,d’autres conséquences commencent à se faire sentir partout dans le pays,notamment le manque d’eau potable comme dans les provinces du Nord et sud Kivu. L’ONG Mercy Corps renforce déjà l’accès à l’eau potable dans la ville de Bukavu au (sud-kiv) et celle de Goma au (Nord-Kivu), une bonne nouvelle annoncée par Mercy corps à travers un communiqué de presse rendu public ce vendredi 3 avril 2020 à Goma.

C’est à travers son programme intégré “IMAGINE” que L’ONG Mercy Corps va poursuivre ses travaux de constructions des infrastructures à grande envergure en vue de desservir en eau potable 1,5 millions de personnes qui doivent avoir accès à l’eau potable pendant cette période crucial pour le lavage de mains pour lutter contre la propagation du covid-19.

A en croire ,Mercy corps ,à Bukavu déjà le réservoir de Nyantende est connecté au réseau de Panzi, et cela pourra permettre une partie de la population du quartier Panzi d’avoir accès à l’eau potable. De l’autre côté de la ville de Goma au Nord-Kivu au moins 300.000 personnes ont déjà accès à l’eau potable par jour grâce à 53 bornes fontaines construites par Mercy corps depuis 2014 à travers son programme I-wash, une satisfaction du côté habitants de Goma qui restent soulagés de ce projet.

Je suis fière de l’impact que le programme IMAGINE a déjà sur la vie des memebres des communautés de Majengo,Mabanga nord , Katoyi,Kasika et le groupement de Muningi en ville de Goma .avec une réduction de temps de collecte de l’eau de 35 % de puis 2018 pour les consommateurs ,et un prix réduit de 35% par rapport au marché informel ,cette approche contribue au développement durable de la RDC ” ,a expliqué, Whitney Elmer ,Directrice nationale de Mercy corps en RDC.

Le programme IMAGINE déjà opérationnel à Bukavu et Goma ,c’est un projet fiancé par la coopération britannique (DFID) , a hauteur de 36 millions de livres sterling, dans l’objectif de réduire le taux de mortalité et de morbidité des enfants de moins de cinq ans dû aux maladies d’origine hydrique en améliorant le service d’accent à l’eau potable ,la fourniture des services publiques de l’eau , la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur de l’eau et la promotion de comportement d’hygiène en matière de la santé, renseigne le communiqué.

Notons que plusieurs réalisations ont été enregistrées à Goma et Bukavu ,dans le cadre du programme IMAGINE ,dont l’implication en 2019 dans la lutte contre la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu en appuyant les zones de santé dans les activités de communication de masse ,mais aussi ce même programme a facilité le partenariat public-privé dans le secteur de l’eau en RDC qui améliore la disponibilité et l’accessibilité de l’eau potable pour la population congolaise, Mercy corps à Bukavu procède à la réhabilitation et à l’extension du réseau de la Regideso dans la ville , pour ne citer que cela.

Au moins 1,5 millions de personnes auront accès à l’eau potable dont 750.000 à Goma et 750.000 à Bukavu,au moins 90 bornes fontaines seront opérationnelles à Goma et d’autre en ville de Bukavu, et puis , un système de gestion et d’accès à l’eau potable seront remis aux gouvernement provinciaux de deux villes .

Pour rappel Mercy corps est une organisation non-gouvernementale internationale d’aide humanitaire et de développement, Elle est opérationnelle en RDC depuis août 2007 avec un effectif actuel de plus de 450 employés.

Justin KABUMBA, depuis Goma.

Advertisements

Autres titres

RDC: “Le ministre national des transports doit prendre ses responsabilités pour éviter les naufrages sur le lac Kivu”(Sénateur Stéphane Miruho)

Kabumba Katumwa

La RDC et le Rwanda unis contre la covid-19

Kabumba Katumwa

RDC: La Covid-19 et la situation sécuritaire est au centre de la présence d’une délégation gouvernementale à Goma

Kabumba Katumwa

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus