fbpx
congosynthese

Lutte contre la corruption/ Tout savoir sur les frais de Justice RCN et UCOFEM sensibilisent

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, une trentaine d’habitants du quartier Bendera 1 de la commune de Ruashi à Lubumbashi dans la province du Haut Katanga ont été sensibilisés sur les frais de justice légaux et les modalités de paiement, au cours du club d’écoute organisé par l’Union Congolaise des femmes de médias UCOFEM/Haut Katanga, avec l’appui financier de l’ONG RCN Justice et Démocratie.

Prenant la parole, le Magistrat et membre du réseau anti-corruption de Lubumbashi, Patrick Ilanga, a fait savoir que tout frais de justice payé en dehors des services habiletés est une corruption, car n’étant pas légal et sans preuve de paiement. Il a martelé que la plainte a toujours été gratuite depuis toujours. Il a appelé les justiciables à exiger une preuve de paiement pour tout argent demandé comme frais de justice.

Où faut payer les frais de justice ?

La réponse à cette question a été donné lors de l’intervention de l’avocate et membre du réseau anti-corruption de Lubumbashi, Me Vianney Kanku, qui a indiqué que les seuls frais payables en justice sont les amendes transactionnelles au niveau de la police, les amendes et cautions en cas de demande de liberté provisoire au Parquet  et les frais de consignations au Tribunal.

Elle a fait savoir que tous ce paiement se font à la Banque avec une note de perception de la Direction générale des recettes administratives et domaniales, DGRAD en sigle.     

Me Vianney Kanku invite tous à bannir la peur, à cultiver l’esprit de résistance, de dénonciation des actes de corruption et à y résister.

Les habitants du quartier Bendera 1 qui ont été les premiers bénéficiaires de cette formation ont salué l’initiative, qui les éclaire sur des questions auxquelles ils font face au quotidien.

Le chef du quartier Kazadila  Anaclet a quant à lui remercié l’UCOFEM pour l’éveil de la conscience de ses administrés en vue de lutter  efficacement contre la corruption dans le secteur judiciaire .

IL a également sensibilisé ses administrés à bannir la peur car nul n’est au-dessus de la loi.

La directrice provinciale de l’UCOFEM Haut Katanga Denise Maheho a fait savoir que le message principal de cette sensibilisation était de faire savoir aux communautés les méfaits de la corruption sur la vie de toutes les catégories de la population sans exception.

E.M

Autres titres

Assemblée Nationale : Le bureau en visite d’inspection des services administratifs

deo

RDC/France salue la première livraison de vaccins contre la Covid-19 et appelle l’accélération du calendrier de livraison

deo

Nord-Kivu: Les Partisans de l’UNC dans les rues de Goma pour réclamer la libération de Vital Kamerhe

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus