congosynthese

L’UNC EXIGE LA RETRANSMISSION EN DIRECT DU PROCÈS DE VITAL KAMERHE !

C’est connu la date de l’ouverture des audiences du procès de Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et Président de l’UNC ” Union pour la nation congolaise ” est fixée à la Chambre foraine du tribunal de Grande Instance (TGI) de Kinshasa/Gombe ce lundi 11 mai, à la prison centrale de Makala.

A cet effet, les élus nationaux de l’UNC ont réfléchi le week-end dernier sur la question. D’ores et déjà, ils exigent au Ministère public (Parquet) de prendre des dispositions utiles pour assurer la retransmission en direct du procès, dès ce lundi. Ils estiment, en faisant cette demande, que Vital Kamerhe n’a rien à cacher dans tous les faits qui sont mis à sa charge. Il a la réponse à tout. Il a toutes les justifications. Que ce soient pour les maisons préfabriquées et les marchés de gré à gré et l’achat des médicaments.Dans toutes ces affaires, il démontrera son innocence. C’est pourquoi, en tout état de cause, les élus nationaux de l’UNC exigent la transparence dans son procès, qui commence par la retransmission en direct du procès.Comme cela le peuple va voir qui ment entre Vital Kamerhe et ses accusateurs.

Le public va ainsi suivre à la loupe le déroulé des audiences retransmises en direct, chaque jour et ses fera en conséquence une idée précise sur cette affaire Kamerhe qui pour l’UNC est politiquement motivée. D’autres observateurs sont aussi du même avis. D’où le meilleur moyen de les convaincre est la retransmission en direct du procès jusqu’à la fin des audiences.

Un procès public retransmis en direct, satisferait aussi les nombreux défenseurs des droits de l’homme qui suivent de près l’affaire Vital Kamerhe.Auparavant, le collectif des Avocats de Vital Kamerhe avaient aussi souhaité que le procès de leur client soit retransmis en direct. On ne sait pas quelles démarches ils ont pu mener pour ce faire. L’autorisation de retransmission des audiences en chambre foraine à la prison centrale de Makala n’est pas accordée par le ministre de la Justice mais c’est le Parquet à la demande du Tribunal (siège).Jusqu’à ce jour, depuis l’ancien Zaïre du maréchal Mobutu, en passant par le régime de M’Zee Laurent-Désiré Kabila et du fils Joseph, pendant 18 ans de règne, il n’y a jamais eu de retransmissions en direct des audiences aux chambres foraines à la prison centrale de Makala. Sous Joseph Kabila, certaines chambres foraines sont allées siéger sur les lieux où les faits se sont commis comme pour les affaires des ” Kuluna ” et aussi des accusés militaires jugés en procédure de flagrance.N’empêche que la demande de l’UNC d’un procès retransmis en direct est fondée et légitime.

Elle devrta être entendue par les autorités judiciaires. D’autant plus qu’aucun problème technique ne peut empêcher cette retransmission en direct. Même pas les contraintes sanitaires en rapport avec le Covid-19. Pour l’opinion, la retransmission en direct du procès de Vital Kamerhe aurait le mérite de lever certaines équivoques relevées par la défense lors de l’étape de l’instruction pré juridictionnelle du Parquet. Normal. Car là, la procédure était secrète. C’est-à-dire inquisitionnelle. Tandis qu’au Tribunal, elle est publique en commençant par les audiences foraines. A l’UNC, on attend de pied ferme cette retransmission en direct des audiences dès ce lundi.

KANDOLO M.

Advertisements

Autres titres

Ituri : la Procureure de la CPI très préoccupée par les violences à Djugu et Mahagi

Deo

LES DÉPUTÉS UDPS DISENT NON À LA POLITIQUE DE LA CHAISE VIDE

Deo

LE DYSFONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION DE SUPERVISION ET DE SUIVI MIS À NU

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus