congosynthese

L’UA et l’ONU insistent pour que l’élection se tienne le 23 décembre 2018, selon le commissaire Smaïl Chergui

Le commissaire pour la paix et sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui a soutenu dans une intervention sur une radio internationale,  au terme de son séjour en RDC, que l’Union africaine, les Nations unies et beaucoup de partenaires y compris un certain nombre de membres de l’opposition insistent pour que les élections se tiennent comme prévu le 23 décembre 2018.

Interrogé sur la machine à voter, Smaïl Chergui  qui a affirmé  l’avoir essayée lui-même, a   révélé n’avoir mis que  41 (quarante-une) secondes pour voter. Il a également noté que la batterie de la machine à voter pouvait tenir 20 heures.

Le commissaire paix et sécurité de l’UA a rappelé que lors du dialogue de la St Sylvestre, « un certain nombre d’intervenants avait demandé à ce que l’on réduise les coûts de ces élections », expliquant que la machine à voter constitue l’option  retenue par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il est clair, selon lui, que si une décision venait à être prise pour écarter la machine à voter et pour imprimer tous les bulletins de vote et autres papiers,  « cela impactera inévitablement la date des élections ».

Or pour Smaïl Chergui, « retarder l’élection, aujourd’hui, nous placerait dans beaucoup d’incertitudes ».ACP/Kayu


Autres titres

Publication du rapport sur la situation sécuritaire de Yumbi

Deo

Le diamant du Sankuru est un faux (CEEC)

Deo

RDC : le PPRD promet à Sylvestre Ilunga son soutien pour la réussite de sa mission à la tête du gouvernement

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus