fbpx
congosynthese.com

Loi sur la congolité: »Certains pensent que c’est une façon d’aider le président à se maintenir longtemps au pouvoir »(Juvenal Munubo)

Déposée au bureau de la chambre basse du parlement jeudi 08 juillet, la loi sur « la congolité verrouillée » suscite des réactions au sein de la classe politique congolaise.

La récente est celle de l’élu de Walikale qui a réagi sur les ondes de la RFI, le député national Juvenal Munubo laisse entendre que c’est une façon pour certains politiques d’aider le président Félix Tshisekedi à conserver le pouvoir le plus longtemps possible.

« Il y a des acteurs politiques qui cherchent à attirer l’attention du Président de la République ,car on sait que le pouvoir a toujours été une tentation en Afrique, celle de se maintenir le plus longtemps possible, certains pensent que c’est une façon de l’aider » a déclaré Juvenal Munubo sur RFI.

Selon son initiateur Noël Tshiani candidats malheureux à la présidentielle de 2018, la loi sur « la congolité » apporte deux innovations majeures. Tout d’abord cette proposition de loi verrouille l’accès aux fonctions de souveraineté: président de la République, du Sénat, de l’Assemblée nationale, haut commandement militaire de l’armée, haut commandement du commissariat de la police, hauts magistrats, ministères régaliens et autre postes notamment celle de AG ANR, DGM ses différentes fonctions sont réservées exclusivement aux Congolais de père et de mère Congolais.

Selon l’initiateur, la seconde innovation permet aux Congolais de naissance de jouir pleinement de la disposition de la constitution qui dit « la nationalité congolaise est une et exclusive »
Pour lui la proposition de loi sur la congolité vient renforcer cette disposition de la constitution.

Cette proposition de loi sur la « Congolité » est portée à l’assemblée nationale par le députés Nsingi Pululu Pitshou.

E.M

Autres titres

Le coût du projet chemin de fer Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega

deo

Jean Claude Katende : « Si Ensemble quitte l’Union Sacrée, il commettrait la grande erreur de son parcours »

Patrice Kayembe

RDC/Ass-Nat :Les confessions religieuses ont 14 jours pour désigner le successeur de Nangaa

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus