La situation a dégénéré ce matin à Limete où des jeunes présentés comme des combattants de l’UDPS sont descendus au siège du PPRD mont-Amba, situé dans la commune de Limete pour manifester et exprimer leur mécontentement.

Le président de la ligue des jeunes du PPRD Mont Amba, Jean-Robert Muga, a révélé que des véhicules ont été brulés et plusieurs dégâts matériels important ont été signalés. La police a rétabli l’ordre et dispersé ces combattants. Au moins quatre parmi eux ont été interpellés.

JR Muga a affirmé qu’ils ont été surpris de voir les combattants de l’UDPS avec des machettes et des bâtons. Ils ont brulé des véhicules et ont emporté des chaises et des ordinateurs.

L’ARC original, parti de Charles Nawej, qui avait laissé entendre que le Chef de l’Etat a signé les ordonnances querellées dans un état d’inconscience, n’a pas échappé à la colère de ces jeunes gens.

Pour Thierry Ngolo, de l’interfédéral de l’Arc-original, le personnel était en débandade. Le siège a été saccagé par les combattants de l’UDPS. Selon lui, ces combattants ne partagent pas la même vision avec le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui prône l’Etat de droit, la tolérance, le pardon, etc.

Sylvie Meta/MMC