congosynthese

LES SG DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE CRIENT À L’INTOX


Dans un communiqué de presse, ils craignent que les allégations de leurs détracteurs ne puissent influencer la décision de la plus Haute Autorité du pays. Les nouveaux Secrétaires généraux de l’Administration publique nommés par l’ancien Président Joseph Kabila, sont depuis quelques jours, la cible d’une campagne de dénigrement, via les réseaux sociaux. Y compris dans certains médias. Les auteurs de cette croisade affirment, sans fournir la moindre preuve, que ces patrons de l’administration publique ont été sélectionnés sur base des critères subjectifs. A savoir : le clientélisme, le tribalisme et le népotisme. Face à cette campagne, les victimes haussent le ton et invitent le Chef de l’Etat à beaucoup de prudence .

Dans leur communiqué signé le vendredi 8 mars courant, les Secrétaires généraux de l’administration publique rappellent que la campagne contre eux vise à jeter de l’opprobre sur la régularité des ordonnances présidentielles, portant leurs nominations. Ce, en plus de la volonté délibérée de ternir l’image de la réforme de l’Administration publique entreprise depuis 2002. Par ailleurs, les SG rappellent que leurs nominations sont le fruit d’un concours organisé en bonne et due forme par le ministère de tutelle. Une compétition, affirme-t-on, qui s’est déroulée dans des conditions régulières, et qui a suivi toutes les étapes requises. A savoir l’appel à candidature, l’examen des dossiers suivant un critérium établi, la publication en juin 2018, de la liste des candidats retenus par le Secrétariat national pour le renforcement de capacités (SENAREC), la formation pendant cinq jours, des candidats par l’Ecole nationale d’administration (ENA).

Puis, finalement, l’organisation proprement dit du test par le Centre chrétiens d’actions pour dirigeants et cadres d’entreprises au Congo (CADICEC). Et donc, rien d’irrégulier, d’autant plus que le concours ne s’est pas déroulé pendant une période de cafouillage, tel que le prétendent les auteurs de la campagne. Dans leur communiqué dont la copie a atterri hier à la rédaction de Forum des As, les SG de l’Administration publique précisent, par ailleurs, qu’avant l’organisation même du concours, la Cour suprême de Justice siégeant en lieu et place du Conseil d’Etat, avait rendu en date du 31 mai 2018, son avis en faveur de l’organisation dudit examen. Ce, en interprétation de la loi portant statut de carrière des agents des services publics. A la lumière de toutes ces précisions, d’aucuns se posent la question de savoir à quoi rime la campagne contre les ordonnances nommant les nouveaux SG, si ce n’est de l’intox la volonté manifeste de tenter d’induire l’actuel Chef de l’Etat en erreur. Ci-dessous, le communiqué des SG de l’Administration publique. Grevisse KABREL

Loading...

Autres titres

Nord-Kivu: Deux positions des FARDC attaquées par un groupe des hommes armés à Rugari

Kabumba Katumwa

Urgent: La démission d’Oly Ilunga en tant que Ministre de la Santé, suite à la décision de la Présidence de gérer à son niveau l’épidémie d’Ebola.

Deo

Goma: La police mobilise pour la riposte Ebola

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus