fbpx
congosynthese.com

Les sénateurs élus du Kasaï Central indignés de la suspension de la filière de médecine à l’UKA

Les sénateurs élus du Kasaï Central ont, au cours de l’audience leur accordée lundi par le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, exprimé leur indignation face à la décision prise par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) de fermer la faculté de médecine de l’Université Notre Dame du Kasayi (UKA).

Le caucus des élus des élus du Kasaï a également informé le président de la chambre haute du Parlement du manque des vols réguliers devant desservir l’espace grand Kasaï depuis l’entrée en vigueur de la mesure de baisse les prix de billets d’avion, prise par le ministère de l’Economie nationale.

Aussi, ils ont souligné le manque des matériels appropriés pour permettre à la Police nationale congolaise (PNC) d’assurer la sécurité de la population dans cette partie du territoire national.

A l’issue de cette audience, le sénateur Denis Kambayi, chef de la délégation, a dit avoir porté ces problèmes au niveau de la chambre haute du Parlement, en tant qu’une émanation des provinces, en vue de trouver des solutions idoines, indiquant par ailleurs que le président Modeste Bahati a prêté une oreille attentive à leurs préoccupations.

Lors des états généraux de l’enseignement supérieur et universitaire tenus la semaine passée à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, quelques universités de la République démocratique du Congo, dont l’UKA, ont été déclarées non-viables.

L’UKA promet de prouver la viabilité de sa faculté de médecine

Dans un communiqué parvenu mardi à l’ACP, la Rectrice de cette alma mater, Pr. Joséphine Bitota Muamba, promet d’apporter des éléments qui prouvent la viabilité de cette faculté au sein de l’UKA, en attendant la notification officielle du ministère de l’ESU. A cet effet, elle a invité tous les étudiants, leurs parents ou tuteurs, ainsi que toute la communauté kasaïenne au calme.

Vers un soutien du Centre européen pour l’appui électoral à la Ceni

Par ailleurs, le speaker du Sénat s’est entretenu, le même jour, avec la délégation du Centre européen pour l’appui électoral.

Les hôtes de Modeste Bahati ont été édifiés sur les réformes observées au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Disposant d’une expertise en matière électorale et travaillant en collaboration avec l’Union européenne, cette structure internationale veut accompagner la centrale électorale de la RDC dans le renforcement des capacités du personnel.

Autres titres

F.Kalombo à Peter Kazadi : « S’il pense que Moïse Katumbi combat l’Union sacrée de l’intérieur, qu’il le chasse »

Patrice Kayembe

MESSAGE D’ALERTE DE LA CENCO

deo

Ceni: Denis Kadima investi par le président Félix Tshisekedi

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus