congosynthese

Les professeurs de l’Unikin toujours en grève

Toujours insatisfaits de leur démarche de négociation avec les membres du gouvernement, les professeurs de l’Université de Kinshasa ont décidé de poursuivre leur grève. C’était au cours de l’assemblée générale d’évaluation organisée le vendredi 02 novembre 2018 dans
l’enceinte de la colline inspirée. Un communiqué de presse a été lu par secrétaire-rapporteur le professeur Makaba Ngoma Michel. Notons que ledit communiqué était signé par le président  du comité exécutif de l’APUKIN, le professeur Bokolo Kokengo Mathieu. On peut lire notamment ce qui suit :
« Respectant sa décision du 05 octobre 2018 d’entrer en grève,
l’Assemblée Générale des professeurs de l’Université de Kinshasa s’est
réunie ce vendredi 02 novembre 2018 pour évaluer l’évolution de ses
revendications.
Après échange d’informations, l’Assemblée Générale  salue le début
des négociations entre le Comité Exécutif de l’APUKIN et le
Gouvernement de la République en vue d’une solution rapide.
Néanmoins, l’Assemblée fustige le manque de précision du Gouvernement
sur la date et les échéances quant :
– au remboursement du trop-perçu sur les véhicules ;
– à l’application de la Loi-    cadre dans ses dispositions relatives aux
élections des Recteurs, des Directeurs Généraux, des Présidents et
Vice-Présidents des Conseils d’Administrations, du Président et
Vice-Président du Conseil Académique Supérieur.
– au payement du manque à gagner de la prime du partenariat 2017-2018.
De ce qui précède, l’Assemblée Générale décide de poursuivre la grève.
Une réunion d’évaluation est prévue pour vendredi 16 novembre 2018 ».
Pour rappel, la fameuse « grève » a démarré le 05 octobre 2018. Et
cette grève implique la suspension de toutes activités, défense des
mémoires, examens, cours, travaux pratiques, etc..
A titre de rappel, lors de la première réunion, le
n°1 de l’APUKIN, Mathieu Bokolo, était interrogé sur les questions qui
fâchent. Il avait souligné que le nœud du problème entre le
gouvernement et les professeurs de la craie blanche de l’enseignement
supérieur et universitaire réside dans trois choses, à savoir
l’actualisation des salaires par rapport au taux de 1600 FC/ 1 USD ;
le remboursement ou l’acquisition de 17 véhicules pour les professeurs
ainsi que l’organisation de l’élection du recteur avant le début  de
l’année académique  2018-2019. Cette exigence est conforme à  la
Loi-cadre dans ses dispositions relatives aux élections des Recteurs,
des Directeurs Généraux, des Présidents et Vice-Présidents des
Conseils d’Administrations, du Président et du Vice-Président du
Conseil Académique Supérieur. Outre les éléments précités, on ajoute
le payement du manque à gagner de la prime du partenariat 2017-2018.
Dorcas NSOMUE


Autres titres

Vient de paraître : «Plaidoyer pour une bonne gouvernance et le développement de la Rd. Congo» de Matata Ponyo

Deo

Accord de Coalition Politique des Forces de L’Opposition LAMUKA

Deo

Exclusif – RDC : Voici l’accord mort-né de Genève sur le candidat commun de l’opposition

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus