congosynthese

Les listes provisoires des électeurs désormais affichées aux centres d’inscription à Kinshasa

Pour le vice-président de la CENI qui a fait une ronde dans les centres d’inscription de la capitale, l’affichage va se poursuivre dans les autres provinces du pays, pour permettre notamment la vérification des cas de 16,6% d’électeurs sans empreintes digitales

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) a procédé, comme annoncé, à l’affichage des listes provisoires des électeurs dans les CI (centres d’inscription) pour la ville province de Kinshasa, depuis le lundi 03 septembre 2018. Raison pour laquelle, les membres du bureau et de l’assemblée plénière de la centrale électorale, conduits par le vice-président de la CENI Norbert Basengezi, ont effectué une ronde dans certains centres d’inscription de la capitale, pour se rassurer de l’affichage de toutes ces listes des électeurs conformément à la loi électorale et à l’une des recommandations faites par l’OIF (Organisation Internationale de la Francophone).

Au cours de ces visites, le vice-président Basengezi était accompagné du rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie, Jean-Pierre Kalamba, de la questeur adjoint Nadine Mishika, la SEP-Kinshasa (secrétaire exécutive provinciale), Marie-Josée Mukwayanzo, et d’autres membres.  Selon la CENI, l’opération d’affichage des listes provisoires des électeurs va se poursuivre dans les autres provinces du pays, afin de permettre notamment la vérification des cas de 16,6% d’électeurs, évalués à plus de 6 millions d’électeurs qui sont sans empreintes digitales.

La délégation de la CENI s’est rendue, tour à tour, aux CI de l’Athénée de la Gombe, du Lycée Kabambare, dans la commune de Lingwala, et du complexe scolaire Aurore, Dans la commune de Ngaliema, avant de voir Norbert Basengezi inviter les électeurs, qui s’étaient enrôlées, à vérifier si réellement si leurs noms figurent bel et bien sur ces listes électorales provisoires et procéder éventuellement aux réclamations pour ceux dont les noms n’y sont pas.

Les électeurs peuvent aussi, à la même occasion, dénoncer les fictifs qui seraient sur ces listes. Une façon de couper court à l’accusation dont cette centrale électorale est victime de la part de ceux qui affirment qu’elle aurait enrôlé des fictifs pour gonfler les électorats de certains candidats notamment  dans les provinces.

Les responsables de la CENI ont ainsi tenu à appliquer l’une des recommandations de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) qui avait exigé, à l’issue de sa mission d’audit externe, l’affichage des listes provisoires des électeurs, afin de vérifier l’authenticité de ces électeurs qui sont sans empreintes digitales.

Par Lucien Kazadi T.


Autres titres

Lutte contre l’insécurité à Kinshasa : Les motos taxis contraintes de revêtir la couleur jaune

Deo

La reddition des comptes 2017 transmise à l’ECOFIN de l’Assemblée nationale

Deo

Lutte contre Ebola au Nord-Kivu : les équipes de riposte font face aux agressions

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus