fbpx
congosynthese.com

Les Laïcs Catholiques et Protestants invitent Christophe Mboso à saisir le Conseil d’Etat

C’est véritablement un feuilleton à plusieurs rebondissements. Alors que le Président de l’Assemblée nationale a dépêché une mission de bons offices auprès des confessions religieuses pour trouver, finalement une issue à la problématique de la désignation du successeur de Corneille Nangaa à la tête de la CENI, avant même qu’il ne fasse rapport au Chef de l’Etat, et cette question prend nouvelle tournure.

Les laïcs Catholiques et protestants, regroupés respectivement en CALCC et MILAPRO, pensent que le moment est venu de couper l’herbe sous le pieds de tous ceux voudraient absolument exploiter, à leurs fins personnelles, la discordance de façade entre les leaders des confessions religieuses. Pour ce faire, ils invitent l’Honorable Christophe Mboso à saisir le Conseil d’Etat en interprétation de l’article 10 de la loi Organique portant organisation et fonctionnement de la CENI et solliciter, par conséquent, l’émission d’un avis motivé en vue de fixer l’opinion sur l’interprétation dudit article 10.

Ce dernier dispose que : « La CENI est composée de quinze (15) membres désignés par les forces politiques représentées à l’Assemblée Nationale et la société civile, en raison de Six(6) par la Majorité; Quatre(4) par l’Opposition ; Cinq par la Société civile dont deux(2) par les confessions religieuses, deux(2) par les organisations spécialisées en matière électorale et un(1) par les organisations féminines de défense de droits de la femme.

Autres titres

F.Kalombo à Peter Kazadi : « S’il pense que Moïse Katumbi combat l’Union sacrée de l’intérieur, qu’il le chasse »

Patrice Kayembe

MESSAGE D’ALERTE DE LA CENCO

deo

Ceni: Denis Kadima investi par le président Félix Tshisekedi

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus