fbpx
congosynthese

 » Les juges doivent accordés la liberté provisoire à vital kamerhe car elle est garantie par la constitution », exige L’UNC Butembo

Marche pacifique ce vendredi 7 Août 2020, L’UNC section Butembo exige la libération pure et simple et sans condition de leur président national Vital Kamerhe

Dans leur mémorandum, l’UNC estime que les juges qui refusent à Vital Kamerhe la liberté provisoire violent la constitution car à son article 21 dispose que:  » tout jugement est écrit et motivé ». Par la bouche de son secrétaire Urbain, Achille Makelele qui a lu le mémo, L’UNC Butembo pense que les juges ne motivent pas suffisamment sa décision de rejet de la demande de liberté provisoire à son président: « le président kamerhe est éligible d’obtention d’une liberté provisoire et on ne doit pas lui appliquer aveuglement l’article 27 du code de procédure pénale puisqu’il n’y a pas d’indice sérieux de culpabilité contre lui et qu’aucun document n’atteste qu’il aurait commis les faits qu’on lui reproche et puis sa fuite ne pas à craindre. D’autant plus que toutes frontières sont fermées suite à la pandémie de la Covid-19 », fustige t-il.
Notons que ce mémorandum a été déposé au Tribunal de Grande Instance de Butembo avant de le remettre en copie à la Mairie.

La présidente du TGI Butembo a promis de l’envoyer à qui de droit

Sadiki Malolero depuis Butembo

Autres titres

Assemblée Nationale : Le bureau en visite d’inspection des services administratifs

deo

RDC/France salue la première livraison de vaccins contre la Covid-19 et appelle l’accélération du calendrier de livraison

deo

Nord-Kivu: Les Partisans de l’UNC dans les rues de Goma pour réclamer la libération de Vital Kamerhe

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus