congosynthese

Les innovations de Samy Badibanga : 100$ aux familles, 150$ aux étudiants et 250$ de salaire pour tous

Pour le candidat Samy Badibanga, une croissance durable, créatrice d’emploi, exige la redistribution des richesses aux pauvres. Chose qui, selon lui n’a jamais été faite en République démocratique du Congo. Ce mercredi 22 août 2018 à l’hôtel Memling de Kinshasa à l’occasion du dévoilement à la presse de son programme d’action, l’ancien Premier ministre a indiqué que le résultat de cette négligence, c’est une pauvreté massive qui frappe plus de 80 % de la population congolaise. « Nous allons tout changer », a assuré le candidat des Progressistes.

Pour y arriver une série d’innovations seront mises en place dans le domaine du Social. Il l’étale en 5 grandes lignes dont l’Allocation aux familles “Sunga LIbota” ; la Santé et l’éducation ; l’Energie, l’Eau, la Salubrité et le Logement Social ; l’Allocation Etudiant et 250$ de salaire pour tous.

“Si je me suis engagé en politique il y a 10 ans, c’est pour, mener la guerre à la pauvreté et aux inégalités. La corruption et les violences qui en sont les résultats, bloquent le développement de notre pays. Si nous avons créé le mouvement des Progressistes c’est pour arriver à un big bang politique, pour tout changer en RDC”, a dit Samy Badibanga.

En effet, indique-t-il, grâce à la multiplication des recettes, une allocation directe aux femmes de 100$ par mois est possible pour l’alimentation et l’éducation des enfants. Cette allocation nommée “Sunga Libota” servira à éradiquer l’extrême pauvreté en vue d’attaquer les inégalités sociales qui détruisent la société congolaise.

Le changement pour tous, c’est aussi la santé et l’éducation. Pour ce faire, Samy Badibanga promet la maternité et la scolarisation des moins de 5 ans gratuites sur toute l’étendue de la République. Aussi, veut-il réformer la sécurité sociale pour assurer une retraite descente aux travailleurs.

L’épineuse question de l’Energie, eau, salubrité et logement social n’a pas pourtant été laissée de côté. Une fois au pouvoir, promet-il, un partenariat public-privé garantira la gestion des déchets et leur valorisation qui débouchera sur la création des entreprises d’incinération, pyrogazéification et biomasse.

Par ailleurs, en ce qui concerne les étudiants, élites de demain, le candidat des Progressistes estime qu’il doit investir dans l’intelligence de la jeunesse. Pour ce faire, “il faut développer la formation professionnelle et fournir aux entreprises le capital humain dont elle a besoin’’. Pour y arriver, “nous allons restaurer les bourses d’études par une allocation aux étudiants de 100 à 150$ par mois’’.

Pour conclure, sur le programme social, Badibanga défie Mbudi. Un barème de 250$ de salaire minimum pour tous les agents de l’Etat. Cela va concerner la santé, l’éducation, la police et toutes les administrations.

MEDIA CONGO PRESS

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Un médecin,le Dr Adonis,figure parmi les morts en marge de la répression meurtrière de l’acceuil de Martin Fayulu

Deo

Joseph Kabila refuse le diktat de l’Union européenne

Deo

Lubumbashi: une voiture abandonnée prend feu au niveau du carrefour afin d’empecher le cortège de Martin

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus