congosynthese

Les Etats-Unis demandent à certains ressortissants de quitter la RDC

usa

Le département d’État américain recommande au personnel gouvernemental non indispensable et aux membres des familles des employés du gouvernement de quitter la République démocratique du Congo (RDC).

La RDC doit organiser une élection présidentielle, le 23 décembre. Et les Etats-Unis craignent des violences.

Dans un courrier électronique adressé à ses ressortissants, le département d’Etat américain fait part de sa “capacité limitée à fournir des services aux citoyens américains vivant hors de Kinshasa, notamment dans les provinces de l’est et du centre du Kasaï”.

L’ambassade américaine à Kinshasa était fermée pour une semaine, le mois dernier, en raison d'”une menace terroriste possible”.

Deux diplomates ont expliqué à l’agence de presse Reuters que la prétendue menace était liée à l’arrestation d’une cellule de djihadistes tanzaniens appartenant au groupe islamiste ougandais ADF.

La Grande-Bretagne a conseillé mercredi à ses citoyens de ne pas se rendre en RDC.

Le président sortant, Joseph Kabila, qui a succédé à son père assassiné en 2001, n’est pas candidat à l’élection du 23 décembre.

La campagne pour ce scrutin connait des violences depuis le début de la semaine.

Les forces de sécurité ont ouvert le feu pour disperser un rassemblement de l’opposition. Au moins quatre personnes ont été tuées.

Lire aussi:L’Union Européenne Reconduit Les Sanctions Contre Emmanuel Ramazani Shadary

Un incendie dans la capitale Kinshasa a également détruit des milliers de machines à voter et des urnes, tôt jeudi matin.

La coalition au pouvoir et les candidats de l’opposition s’accusent mutuellement d’avoir causé cet incident.

Le responsable des droits de l’homme aux Nations unies a demandé vendredi aux autorités congolaises de mettre fin à la violence et aux discours incendiaires avant l’élection.


Autres titres

RDC : Le chef d’Etat-major général adjoint Gabriel Amisi Kumba lance le message du chef de l’Etat de la république à l’armée et à la police à Goma

Kabumba Katumwa

Jean-Lucien Bussa exige à Félix Tshisekedi de laisser installer le Sénat !

Deo

Eugène Diomi Ndongala sera libéré dans les 48 heures (ministre)

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus