fbpx
congosynthese.com

Les élèves qui ont manifesté au palais du peuple, ont été manipulés.(Tony Mwaba)

« De la manipulation ! », a réagi jeudi 21 octobre le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, à la marche organisée la veille par des élèves des écoles publiques à Kinshasa et Beni (Nord-Kivu) pour réclamer la reprise des cours. Selon lui, les instigateurs de ces manifestations n’ont qu’un seul objectif : saboter la gratuité de l’enseignement ! 

Au cours d’une conférence de presse conjointement animée jeudi dans la soirée avec son collègue de la Communication et médias, le ministre de l’EPST a affirmé qu’à sa connaissance, à ce jour, « aucun syndicat des enseignants n’a décrété la grève de manière légale et officielle ».

Il annonce la reprise des pourparlers, puisque l’arrêté interministériel a déjà été signé :

Les élèves des écoles publiques de Beni et de Kinshasa ont manifesté ce même jeudi pour réclamer la reprise des cours. Leurs enseignants sont en grève depuis la rentrée scolaire le 4 octobre.

Autres titres

Exclusif : Félix Tshisekedi reçoit les évêques de la CENCO

Patrice Kayembe

KOFFI OLOMIDE: JE SUIS PRET A ALLER AU COMBAT POUR MON PAYS, POUR MES FRERES DU NORD KIVU,

deo

Culture : La 1ère édition du festival international de Masi-Manimba fixée en juillet 2022

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus