fbpx
congosynthese.com

Les avocats de Jean-Marc Kabund indiquent qu’ils vont saisir d »autres voies de recours.

La Cour constitutionnelle a déclaré ce mercredi 17 juin 2020 recevable et non fondé la requête introduite par Jean-Marc Kabund, après sa déchéance au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Son avocat Didier Kondo déplore la décision de la haute cour qui est allée à l’encontre de l’avis du ministère public.

« Nous sommes venus  devant cette cour pour qu’elle reconnaisse que le droit de Jean Marc Kabund de se défendre avait été systématiquement violé. Mais c’est curieux que la cour passe outre pour déclarer notre requête non fondée. Mais il y a beaucoup d’autres voies que nous allons poursuivre », a-t-il dit.

Ce dernier  envisage poursuivre la démarche de réhabilitation  de son client par d’autres voies.

« Il y a la cour suprême  de justice qui est la cour de  cassation. Le procureur général a demandé qu’on déclare notre requête  recevable et fondée. C’est la cour qui est passé outre. Plusieurs voies existent et nous allons essayer d’en profiter pour que notre client soit rétabli dans ses droits », a-t-il conclu.

Jean-Marc Kabund avait saisi le conseil d’État après sa destitution au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Autres titres

RDC : Bientôt 7 stades seront réhabilités par le gouvernement congolais

Patrice Kayembe

Kananga : Plus de 10000 personnes sensibilisées sur l’importance et l’utilisation des boites à suggestions

Patrice Kayembe

RDC: « Totalement enclavée » Députés et Sénateurs plaident auprès de Sama pour le développement de la Tshuapa

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus