fbpx
congosynthese.com

« L’élection de Dodo Kamba est un non-événement » (ECC)

« Dire aujourd’hui que nous nous sommes retirés et que les autres se seraient organisés, je pense que c’est un non-événement. On ne peut pas empêcher à un groupe de religieux de pouvoir penser s’organiser à sa manière. C’est un fait vraiment privé« , réagit, sur TOP CONGO, le Pasteur Eric Senga, porte-parole de l’Église du Christ au Congo (ECC), à la restructuration de la plateforme des confessions religieuses qui, après le retrait des catholiques et protestants, s’est choisie un nouveau président, le révérend Dodo Kamba, Représentant légal de l’Église de reveil du Congo (ERC), secondé au poste de vice-président par Cheikh Abdallah Mangala, Chef contesté de la Communauté musulmane du Congo (COMICO).
Ces 2 postes stratégiques étaient jadis respectivement occupés par Marcel Utembi, Chef de la CENCO et le Reverend Bukondoa de l’ECC.

Ce n’est pas une ASBL

Et Eric Senga, jusque-là délégué protestant au sein de cette sous composante de la Société civile de rappeler que « la plateforme des confessions religieuses n’est qu’une structure de collaboration. Ce nest pas une ASBL, ce n’est pas une organisation avec une personnalité juridique ».

À la question de savoir si l’ECC sera prête à nouveau de s’associer, dans le cadre du prochain cycle électoral, avec le groupe de 6 confessions avec lesquelles, elle est clairement en froid, le Pasteur Senga indique que « si la loi en vigueur sera encore en ce moment là, on n’aura pas besoin de la plateforme. Le législateur parle des confessions religieuses ayant rempli les conditions fixées par la loi pour faire ce travail. Donc, on n’a pas besoin d’une plateforme », insiste-t-il, comme pour signifier que cette organisation appartient désormais au passé.

Par ailleurs, l’Église protestante ne s’oppose pas au retour de l’organisation des élections par le ministère de l’Intérieur, « c’est une question qui doit se décider dans le cadre de la souveraineté mais à notre avis, ça ne dérange rien« , lâche son porte-parole.

Autres titres

Rejet de la demande d’audition du sénateur à vie Joseph Kabila

deo

Les députés provinciaux de l’UDPS prennent acte de la démission de Jean-Marc KABUND

deo

RDC: Rainforest et le Centre Pulitzer alertent sur le danger que court la forêt de Mangroves

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus