congosynthese

Le sénateur Bemba appelé à ne pas se présenter à la présidentielle en cas d’inéligibilité

La Majorité présidentielle (MP) souhaite voir le Sénateur Jean-Pierre Bemba prendre un engagement de ne pas se présenter à la présidentielle du 23 décembre 2018,  s’il s’avérait qu’il se trouvait dans un cas d’inéligibilité prévue par la loi électorale,  a indiqué  vendredi au cours d’un point de presse à Kinshasa, André-Alain Atundu Liongo, porte-parole de cette structure.

« Tout prétendant à ce poste éminent doit prêcher par l’exemple pour ne pas devenir dans ses fonctions d’Etat,  l’allié objectif et moral de tous ceux qui seraient amenés à violer la constitution et les lois de la République », a-t-il souligné.

Pour le porte-parole de la MP, la RDC est un Etat de droit et les comportements de toutes les personnes physiques et morales doivent, sur son territoire, respecter absolument la constitution et les lois en vigueur, nul n’étant censé ignorer la loi.

« Fort de l’expérience vécue, le peuple a besoin d’une telle déclaration pour envisager la période électorale et post-électorale dans un esprit de paix », a-t-il fait savoir.

M. Atundu a, à ce sujet, stigmatisé le comportement de certains acteurs politiques qui, par « obscurantisme » et « ignorance », omettent malicieusement de révéler aux populations congolaises et à l’opinion publique l’éventualité de l’inéligibilité du sénateur Bemba, à la suite de sa condamnation définitive pour subornation de témoins, un fait, selon lui, notoirement avéré et indiscutable qui pourrait le faire tomber sous le coup de l’article 10 de la loi électorale.

La subornation de témoins est une corruption de témoins, a-t-il affirmé, ajoutant que  la RDC  étant membre de la Cour Pénale Internationale (CPI), assume les décisions de cette dernière,  coulées en arrêt définitif comme le cas du sénateur Bemba.

M. Atundu a appelé la population à la vigilance, car les initiatives de ces acteurs politiques ne sont, en réalité, que des opérations médiatiques et électoralistes qui visent, non la recherche de la vérité des faits pour éclairer le peuple sur ses choix, mais tout simplement à provoquer une confusion politique intentionnelle dans le but de consolider certaines complicités internationales et d’influencer la volonté et le choix du peuple congolais par « quiproquos, malices et combines ».

La population appelée à participer aux élections

La MP a, par ailleurs,  appelé ses compatriotes et partenaires à participer aux élections au nom de la démocratie et de la dignité du peuple congolais, a déclaré M. Atundu.

« La MP lance un appel solennel à tous ces compatriotes et partenaires qui partagent, avec le Président Joseph Kabila, la passion du Congo, à participer à cette noble et juste lutte, dans la vérité et la liberté, au nom de la démocratie et de la dignité du peuple congolais tant aimé et si meurtri », a-t-il souligné.

La MP qui a encouragé son autorité morale, le Président Joseph Kabila, à poursuivre la normalisation de la situation politique et le développement du pays dans la perspective  d’atteindre l’émergence en 2030,  a invité le peuple congolais, dans son choix pour le renouvellement de la classe politique ,  à se garder de confondre informer et communiquer, réagir aux questions de la société et  à apporter des réponses.

« Ceux qui inondent l’actualité  nationale par leur discours d’opposants irréductibles ne placent généralement pas le peuple souverain au centre de leur préoccupation politique. Ils sont prêts à faire des milliers de Km pour sceller une alliance sous l’œil vigilant de leurs complices et incapables de se rendre au Congo profond, comme le fait le Président Kabila pour, non seulement, palper du doigt les réalités quotidiennes de nos concitoyens de l’arrière-pays mais surtout pour y apporter des solutions débarrassées de tout subterfuge électoraliste.

Investir ou placer ses fonds dans les paradis fiscaux est tout à fait légal et juridiquement protégé, selon Atundu

Le porte-parole de la MP, M. Atundu,  a , aussi, affirmé qu’investir ou placer ses fonds dans les paradis fiscaux est tout à fait légal et juridiquement protégé, puisque ces activités sont régies et reconnues par les Etats et même rémunérées officiellement.

M. Atundu qui réagissait à la déclaration politique du 23 juillet 2018, d’une certaine opposition sur les « Paradis fiscaux », a défini ces derniers comme un espace, à l’intérieur  d’un pays  ou à la dimension d’un pays, qui accorde  des facilités fiscales aux épargnants  en toute légalité.

« Déposer de l’argent ou avoir un compte dans une banque dans un paradis fiscal est légal et soumis à toutes les formalités normalement requises à tous les épargnants dans une banque », a-t-il affirmé ajoutant que les paradis fiscaux autant que les paradis bancaires sont un fait légal soumis à la vigilance judiciaire comme toutes les activités de la vie sociale et de la société.

Car, a-t-il ajouté, les pratiques de la séduction fiscale, associées avec des offres d’opacité et de compétence, sont un fait de société voire de civilisation notoirement connu.

Le porte-parole de la MP a, à cette même occasion, déploré les sanctions ciblées  prises par l’Union Européenne et certains partenaires contre des responsables congolais.

Selon Atundu, ces sanctions ont été prises plus en raison de leur statut d’officiel qu’à cause d’une faute personnelle ou en tant que commettant.

« Prendre des sanctions contre un commis de l’Etat ou un personnage politique tout simplement parce qu’il exerce une responsabilité officielle ou défend les intérêts de son pays, incarné par ceux qui ont légitimement et démocratiquement acquis le droit du peuple de vouloir et d’agir en son nom est antinomique », a-t-il martelé. ACP


Autres titres

Nord-Kivu : Affrontements entre FARDC et miliciens Mai-Mai 6 morts ( Isale-Kanguta)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Manque d’eau potable à Goma : Les militants de la Lucha arrêtés par la police lors d’une marche

Kabumba Katumwa

« CLANDESTINS » PARTOUT : Les Congolais victimes d’un Etat fragile

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus