fbpx
27 C
Kinshasa
July 7, 2020
congosynthese

LE PROCÈS KAMERHE COMMENCE SA PHASE CONCLUSIVE AVEC L’AUDIENCE D’AUJOURD’HUI !

Le procès sur l’affaire “Programme 100 jours” du Président Félix Tshisekedi arrive ce jour à une phase décisive. L’audition des témoins étant close le jeudi dernier, le temps a sonné pour les plaidoiries des avocats des parties…
Le jeudi dernier le Président siégeant au Tribunal de grande instance (TGI) qui a siégé en Chambre foraine à la prison centrale de Makala avait clos la phase de l’instruction de la cause par l’audition des témoins. Aujourd’hui commence l’étape des plaidoiries des Avocats des parties et les réquisitoires du Ministère public et la prise en délibéré qui s’en suivra.
En quatre audiences d’instruction, le Tribunal estime avoir été suffisamment éclairé par toutes les dépositions. Il s’estime en mesure de se faire une religion dans le dossier Kamerhe et le libanais Jammal, propriétaire de Samibo. Le Tribunal s’attend ainsi à passer aux plaidoiries.
On attend beaucoup du collectif d’Avocats qui assure la défense de Vital Kamerhe dans les plaidoiries pour renverser la vapeur. Car, au cours de l’instruction, ils ont semblé sur la défensive cependant que l’Avocat de l’Etat, partie civile, qui lors de toutes ses sorties, cernait l’infraction de détournement public.
Ils n’ont pas, par exemple, réussi à empêcher, arguments en mains, la comparution de l’épouse de Vital Kamerhe et de sa fille, Soraya Mpiana, comme l’exigeait l’Avocat de la République comme partie civile.
Côté du libanais Jammal, co-accusé de Vital Kamerhe, c’est tout aussi pareil. Sa stratégie est de faire le vieil homme, sénile et gravement malade – 83 ans – dont la place n’est pas dans une cellule de prison, mais bien dans un lit d’hôpital.
Pour toutes ces raisons, Jammal s’est même risqué à tenter le tout pour le tout, une demande de liberté provisoire à la Chambre du conseil qui s’est réuni sur le banc pour l’examiner. La réponse a souvent été non, aussi bien pour Vital Kamerhe que pour le Libanais Jammal.
Aujourd’hui, avec les plaidoiries, leurs Avocats sont appelés à changer le fusil d’épaule en passant à l’offensive. KANDOLO M.

Autres titres

Le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et vice-président de la CENCO, a reçu le président du CNSA, Nkoy Joseph

Deo

Beni/attaque à répétition des ADF: l’armée renforce ses éléments dans plusieurs axes routiers

Kabumba Katumwa

Ituri:Jean Bamanisa condamne l’embuscade de la CODECO ayant fait 11 morts dont deux notables et des agents de l’ordre.

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus