congosynthese

Le Président Félix Tshisekedi s’engage à faire de la vaccination un pilier de la couverture santé universelle en RDC


Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris lundi, l’engagement de faire de la vaccination, durant son mandat, un pilier majeur de la couverture santé universelle qu’il a lui même initiée, dans son discours d’ouverture du Forum national sur la vaccination et l’éradication de la poliomyélite en RDC, à Kempinski Fleuve Congo hôtel à Kinshasa.

Le Chef de l’État s’est dit soulagé de la tenue de ces assises pour échanger sur les moyens de mieux protéger les enfants par la vaccination, ainsi que sur l’éradication de la poliomyélite en RDC. Il a exhorté les participants à ce forum à ne ménager aucun effort pour fournir des propositions solides au regard des attentes du pays en matière de vaccination pour l’éradication de la poliomyélite avec un système de santé renforcé.

Pour le Chef de l’État, sa vision est que tout Congolais ait accès à tous les soins et services de santé de base dont il a besoin, sans encourir une ruine financière ou économique. En ce qui concerne l’enfant, en particulier, a dit le Chef de l’État, «malgré les efforts soutenus du gouvernement et des partenaires, notre pays enregistre encore un taux de mortalité infantile parmi les plus élevés au monde». Raison pour laquelle, a-t- il dit, il a pris l’engagement d’inverser cet état de chose en y travaillant sans relâche.

Le Président de la République a, par ailleurs, affirmé que certaines maladies qui tuent les enfants sont évitables par la vaccination. «C’est pour cette  raison que notre pays a toujours soutenu cette activité à travers le Programme élargi de vaccinations du ministère de la santé publique, que ce soit par la vaccination continue de routine que par des campagnes de vaccination des masses», a-t-il soutenu.

Auparavant, le ministre a.i de la Santé, Pierre Kangudia avait rappelé que devant la charge de morbidité, de mortalités et d’incapacité dues aux maladies évitables par la vaccination, avec son lot d’épidémies accompagnées d’un nombre élevé de décès, surtout parmi les enfants de moins de 5 ans, l’Assemblée mondiale de la santé avait approuvé, en 2012, le plan d’action mondial pour les vaccins pour la période allant de 2012 à 2020.

Ce plan, avait dit le ministre, s’est fixé comme objectif de vacciner au moins 90% d’enfants avant leur premier anniversaire. Pour sa part, M. Roger Kamba, conseiller spécial du Chef de l’État en matière de santé et couverture des maladies universelles, a rappelé que la RDC a mis en place, au sein du ministère de la Santé, un programme élargi de vaccinations dont la mission est de protéger les enfants contre diverses maladies avant leur premier anniversaire.

Dr. Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a félicité le Chef de l’État pour son engagement fort qu’il a pris à travers son programme d’urgence, de faire de la couverture sanitaire universelle une de ses priorités nationales. Pour elle, la vaccination est l’une des interventions à haut impact, pouvant aider à sauver des vies humaines. «Ce qui permettra au pays de faire face aux multiples épidémies, telles que la maladie à virus Ebola, la rougeole, la fièvre jaune etc.», a-t-elle dit. ACP

Loading...

Autres titres

Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF

Deo

Kinshasa-Bopeto : G. Ngobila a participé aux travaux d’assainissement sur la Place du Marché à Gombe

Deo

Cardinal Ambongo : « On ne doit pas attendre jusqu’au mois de février pour prendre en charge les enseignants non payés, ce sont des pères et des mères des familles. »

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus