Le Président des propriétaires des motos: “Nous avons déjà perdu plus de 617 motos. Ces motos sont devenues des biens privés de certains policiers”

Le débat autour de l'interdiction des motos à Gombe, RDC, révèle des tensions entre les autorités locales et les propriétaires de moto, avec des accusations de corruption.

Apr 5, 2024 - 00:42
 0
Le Président des propriétaires des motos:  “Nous avons déjà perdu plus de 617 motos. Ces motos sont devenues des biens privés de certains policiers”
Illustration des motos confisquées

Le débat autour de l'interdiction des motos à Gombe, en République Démocratique du Congo, suscite des réactions contrastées. Le président de l'Association des initiateurs et propriétaires de taxi-motos exprime son indignation face à la perte de plus de 617 motos, qu'il accuse d'être devenues des biens privés de certains policiers. Une situation jugée anormale qui soulève des interrogations sur la gestion des biens confisqués.

 “Nous avons déjà Le débat autour de l'interdiction des motos à Gombe, RDC, révèle des tensions entre les autorités locales et les propriétaires de moto, avec des accusations de corruption.. Ces motos sont devenues des biens privés de certains policiers”, fait-il savoir lors de son passage sur Top Congo FM. 

Pendant ce temps, dans une initiative visant à stimuler l'économie locale, Zico Mukanga annonce la distribution prochaine de 5 000 motos à Kinshasa. Cette mesure ambitieuse vise à réduire le chômage en offrant de nouvelles opportunités d'emploi dans le secteur du transport, tout en répondant aux défis de la rareté des moyens de déplacement publics dans la capitale congolaise.

Ces événements soulignent les enjeux complexes auxquels sont confrontées les autorités locales, oscillant entre la nécessité de réguler l'utilisation des motos et la recherche de solutions pour pallier les difficultés de transport et de chômage.

What's Your Reaction?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow