fbpx
congosynthese

LE PM ILUNKAMBA AUX AGENTS DE LA DGCMP : “RÉSISTEZ AUX PRESSIONS D’OÙ QU’ELLES VIENNENT”

C’est la 4ème descente sur terrain du Chef du Gouvernement depuis que le Président de la République, Félix Tshisekedi, a lancé, le 12 juillet, la campagne de lutte contre la corruption sous ses différentes formes.Sylvestre Ilunga Ilunkamba entend bien poser ses pas dans ceux du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Depuis le 25 juillet, soit près de deux semaines après la cérémonie commémorative de la 1ère Journée africaine de lutte contre la corruption que FATSHI avait présidée à Kempinsky, le Premier ministre s’est résolu à faire la ronde de tous les services publics sur lesquels il compte s’appuyer pour lutter contre ce fléau et faire asseoir la bonne gouvernance.

C’est dans ce cadre qu’il a visité hier lundi 5 août, le siège de la Direction générale du contrôle des marchés publics (DGCMP), indique un communiqué de presse de la Primature dont une copie a atterri, par bon vent, à Forum des As. Ce service public relevant du ministère du Budget,précise le document, a pour mission essentielle le contrôle de conformité dans l’attribution des marchés publics. C’est la quatrième sortie en 12 jours, depuis le 25 juillet, du Premier ministre. Outre la DGCMP, Il a déjà tour à tour visité l’Observatoire de Surveillance et lutte contre la Corruption et d’Ethique Professionnelle (OSCEP), la Cour des Comptes et l’Inspection Générale des Finances. A l’instar de ses précédentes inspections, le Premier ministre tient à évaluer les conditions de travail de la DGCMP, ” un maillon essentiel de l’architecture qu’il entend mettre en place dans l’amélioration de la gouvernance dans le secteur des finances publiques et la lutte contre la corruption “. Le personnel de la DGCMP a profité de la présence du Premier ministre dans ses murs pour dénoncer les pressions qu’il subit tout au long des procédures d’attribution des marchés publics.

Et ce, parfois de la part même des autorités publiques sensées veiller à l’application de la règlementation. En réponse aux doléances des agents et cadres de ce service de l’Etat, le chef du Gouvernement leur a promis son soutien tout en leur demandant de “résister aux pressions d’où qu’elles viennent “.A noter donc que les visites d’inspection des services publics que le Premier ministre effectue depuis près de deux semaines sont un message fort de ce qu’il entend faire par la suite. Renflouer les caisses de l’Etat.

Et pour cela, il n’y aura pas de place pour ” des détourneurs intouchables “. Il ne pouvait en être autrement pour le chef du Gouvernement, celui-là même qui est chargé de porter la vision de FATSHI, la lutte contre les antivaleurs.Le chef de l’Etat avait lui-même annoncé les couleurs le 12 juillet dernier lors de la cérémonie commémorative de la 1ère Journée africaine de lutte contre la corruption qu’il avait présidée le 12 juillet dernier à Kempinsky Fleuve Congo Hôtel de Kinshasa. FATSHI avait annoncé une série de mesures qu’il comptait prendre dans un proche avenir pour lutter efficacement contre la corruption sous ses différentes formes en RDC. Il avait également promis de signer et déposer les instruments de ratification de la convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption. Sur le plan institutionnel, le président de la République avait annoncé la création sous peu, au sein de son cabinet, d’un service spécialisé dénommé ” Coordination pour le changement de mentalité “, (CCM), qui aura entre autres missions, d’assurer la prévention, la sensibilisation et la lutte contre toutes sortes d’antivaleurs.Le tout devant concourir à booster la bonne gouvernance.

Didier KEBONGO

Autres titres

Le Général Gabriel Amisi Kumba vient de doter le stade Joseph Kabila de deux tondeuses.

hpadmin

Clôture Forum sur la Performance dans la Gouvernance: Les participants recommadent le respect de la Constitution.

hpadmin

Nord-kivu :Une nouvelle attaque rebelle fait 5 morts à Beni-Kinyambahore

hpadmin