fbpx
25 C
Kinshasa
August 5, 2020
congosynthese

Le gouvernement plafonne les dépenses publiques à 1,1 milliards USD au 3è trimestre 2020

Le gouvernement, à travers le ministère du Budget, vient de publier le Plan d’engagement budgétaire (PEB) pour le troisième trimestre 2020, dans lequel est indiqué que le plafonnement des dépenses publiques s’élèvent à près de 1,1 milliards USD, soit 2.157.069.000.000,00 FC au taux de 1.950 FC le dollar américain, précise un document dudit du ministère reçu mardi à l’ACP.

Les rémunérations demeurent la dépense la plus importante qui est évaluée à 1 206 740 000 000,00 FC, soit 55,94% de toutes les dépenses prévues au cours de la période sous examen.

Les autres dépenses importantes    sont entre autres, le Fonctionnement des ministères qui est de l’ordre de 214 438 772 777,00 FC ; la dette publique 180 451 000 000 FC ; les Rétrocessions aux régies financières 96 517 000 000,00 FC ; le Fonctionnement des institutions 80 000 000 001,00 FC ainsi que les Frais financiers dus à la dette publique 71 650 000 000,00 FC.

La même source affirme que le PEB reprend les dépenses que le gouvernement espère réaliser en fonction des recettes potentiellement disponibles à la période déterminée.

PEB : les dépenses annuelles exécutées à moins de 25% à fin juin 2020

Le document du ministère du Budget indique que hormis les dépenses financées sur ressources extérieures et dépenses propres aux provinces, les dépenses budgétaires de l’Etat ont été exécutées à près de 25% au premier semestre de l’exercice 2020.

Cette situation s’explique d’abord par le fait que les effets de la crise sanitaire ont accentué la baisse de mobilisation des recettes publiques. Ensuite, par la mesure gouvernementale visant à ne dépenser qu’en fonction des recettes publiques disponibles afin de mettre fin au cycle du financement des déficits budgétaires par les avances de la Banque centrale du Congo (BCC).

A titre d’exemple, poursuit la source, les dépenses publiques réalisées au cours du mois de juin ont été supérieures aux recettes mobilisées de 115,3 milliards de CDF. Ce qui a normalement crée le solde négatif des opérations financières de l’Etat qui, d’après la BCC, a été couvert par les émissions nettes des bons du Trésor à hauteur de 11,7 milliards de CDF, et la différence par des ressources tirées de l’appui budgétaire du Fonds monétaire international (FMI).

Selon la même source, il est constaté que de janvier à fin  2020, le Gouvernement a compressé les dépenses publiques sur base d’un arbitrage favorisant les priorités urgentes et indispensables pour la vie de la Nation.

D’où ce faible taux d’exécution des dépenses publiques qui, à la moitié de l’année,  devrait tourner autour de 50%. D’où, 11 246 586 206 786,00 de CDF (soit, 6,663 milliards USD au taux budgétaire) constituent le montant disponible à décaisser conformément au Budget 2020. Il représente dont plus de 75% des dépenses à exécuter sur l’ensemble de l’année en cours.

Pour le troisième trimestre, le Gouvernement a plafonné les dépenses à 2 157 069 000 000,00 de CDF (soit 1,277 milliard USD au taux budgétaire), lequel montant représente environ 20% du montant de dépenses disponibles, à savoir : 11 246 586 206 786,00 de CDF (soit, 6,663 milliards USD au taux budgétaire).

Face à cette réalité, le gouvernement s’apprête à soumettre un collectif budgétaire au Parlement afin de réajuster les équilibres macroéconomiques et les prévisions en fort déphasage avec les réalités de mobilisation des recettes et d’engagement des dépenses, affirme la source. ACP

Autres titres

Cour de cassation:Liberté provisoire refusée à Vital Kamerhe ce mercredi

deo

Massacre de Nganza: Une plainte déposée contre Emmanuel Shadary
au Parquet militaire de Kananga

deo

N-K:Meurtre d’un ecogarde à Nyamilima,le militant de la lucha est toujours sous verrou

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus