congosynthese

Le général Sylvano Kasongo évacue véhicules et épaves abandonnés le long des artères

Le général Sylvano Kasongo ne jure désormais que par la sécurité et la propreté de la ville de Kinshasa. En véritable homme de terrain, le commissaire divisionnaire adjoint de la Police ville de Kinshasa a personnellement été sur terrain hier, mercredi 22 août, pour évacuer les véhicules et épaves abandonnés le long de principales artères de Kinshasa.

Après l’opération à visée sécuritaire d’identification des taxis-bus et leur repeint en couleur jaune, place actuellement à la lutte contre la salubrité dans la ville-province de Kinshasa. Le go a été donné sur l’avenue Kalembe-lembe où le général Kasongo, accompagné de ses hommes, a démantelé tous les garages anarchiques. Ce, sous les applaudissements et les encouragements des Kinois témoins de l’événement.

“Nous sommes complètement ravis de cette décision prise par l’autorité policière de la ville. C’est vraiment un soulagement dès lors que ces véhicules et épaves abandonnés le long des rues rendent la ville très sale. Ils contribuaient aussi considérablement à l’insécurité. Car, ces débris de véhicules servaient, dans la plupart des cas, de repaire des bandits de petit chemin”, s’est réjoui un passant, la trentaine révolue.

L’OPERATION SERA POURSUIVIE DANS TOUS LES QUARTIERS DE KINSHASA

Le Commissaire provincial de la Police de Kinshasa a ensuite conduit ses éléments sur plusieurs autres avenues dans les environs pour la même opération. Suivi d’un camion-grue, le général Kasongo évacuait sur son passage tout ce qui contribue à l’insalubrité dans la mégapole congolaise. Il a, à l’occasion, rappelé à l’ordre tous les commerçants qui envahissent la voie publique.

C’est au camp Lufungula, dans la commune de Lingwala, que tous les véhiculés remorqués ont été admis en fourrière. Ce n’est qu’une première d’une série de descentes sur terrain, rassure le général Kasongo. Il promet de poursuivre l’opération dans plusieurs autres quartiers de la ville de Kinshasa.

“Ces épaves constituent un danger pour la population. C’est devenu un refuge des criminels. Il faut dire que ça contribue également à l’insalubrité de notre ville et perturbe considérablement la circulation. c’est ainsi que le commandant suprême a donné l’instruction au Commissaire général qui, à son tour, m’a instruit de les évacuer et de les amener à un endroit approprié”, a précisé le patron de la Police nationale congolaise de la ville de Kinshasa.

“Ce sont des opérations permanentes. Cela signifie que nous allons commencer à être sur terrain tous les jours. Nous invitons ainsi la population à nous accompagner dans cette lutte. Prière de contacter la Police la plus proche, si sur votre avenue, dans votre quartier, il y a un véhicule abandonné qui menace la sécurité et la beauté”, a-t-il ajouté.

DES BANDITS DANS LE FILET DE LA PNC

Déterminé à renforcer la sécurité dans la ville de Kinshasa, le général Kasongo a procédé, immédiatement après, à la présentation d’un groupe de bandits qui ont pillé une agence de transfert d’argent le 10 août courant dans la commune de Kasa-Vubu. Ces derniers ont, dans leur fuite, dévalisé par la suite une agence de pari sportif au croisement des avenues Bokasa et Croix-Rouge, à Barumbu.

Selon les services de la Police, ces criminels n’étaient pas à leur premier forfait. Il s’agit bel et bien des experts en vol opérant le plus souvent par motocyclette ou à bord des voitures communément appelées “Ketch” à Kinshasa. Ils ont l’habitude, avancent-ils, d’aller se refugier à Brazzaville, voire à l’intérieur du pays après avoir fourré et réussi un grand coup.

Sévère dans sa façon de travailler, le Commissaire provincial a, à la même occasion, présenté un agent de Police de circulation routière surpris en état d’ébriété et s’adonnant à des actes de tracasserie à l’endroit des conducteurs. Ce dernier est immédiatement radié du service sur ordre du général qui appelle les autres roulages au respect de la discipline et la déontologie de ce service.

Le général Kasongo a, in fine, présenté un jeune homme portant le pseudonyme de “Satan démon”. Il s’agit d’un bandit de grand chemin qui semait la terreur dans plusieurs quartiers de Kinshasa. Opérant avec machette et autres armes blanches, ce criminel a fait beaucoup de victimes. Il a d’ailleurs été livré entre les mains de la Police par ses propres parents qui se disent être fatigués de ses atrocités dans leurs milieux de vie.

Orly-Darel Ngiambukulu
Forum des As

Autres titres

Nord-Kivu : Manque d’eau potable à Goma : Les militants de la Lucha arrêtés par la police lors d’une marche

Kabumba Katumwa

Ebola au Nord-Est de la RDC : L’OMS se réunit d’urgence

Deo

USA : une présentatrice météo fait son bulletin TV avec son fils dans le dos !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus