congosynthese

Le frondeur Bahati confirme sa candidature au Sénat

L’ex-ministre Modeste Bahati Lukwebo a maintenu jeudi sa candidature à la présidence du Sénat en République démocratique du Congo après son exclusion des rangs de la majorité parlementaire fidèle à l’ancien président Joseph Kabila, en dénonçant “des méthodes staliniennes”.

“Nous irons jusqu’au bout par la volonté de la base, jusqu’à conquérir le perchoir du Sénat”, a-t-il déclaré à la radio Top Congo. “Les méthodes staliniennes, il faut y mettre fin”.

Sa candidature face au candidat de M. Kabila, le ministre sortant de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, lui a valu mardi une “suspension pour une durée indéterminée” des rangs du Front commun pour le Congo (FCC) pro-Kabila, majoritaire dans les deux chambres.

M. Bahati est à la tête de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A), deuxième force du FCC qui revendique 44 députés et 11 sénateurs.

Le frondeur estime que l’AFDC-A représente désormais une troisième force au sein de la majorité, entre le FCC de M. Kabila et la coalition du président Félix Tshisekedi (Cach).

Advertisements

Autres titres

Nord-Kivu: Carly Nzanzu Kasivita, une année de gouvernance de la province

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Le gouverneur vient de suspendre le maire de Beni

Kabumba Katumwa

Le projet d’ordonnance portant renouvellement du Programme « STAREC » adopté en Conseil des Ministres

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus