fbpx
congosynthese.com

Le comité des sanctions de l’ONU en mission en RDC

Une délégation du Comité des sanctions du conseil de sécurité des Nations-Unies sur la RDC séjourne depuis le weekend sur le sol congolais.

En visite de travail à Kinshasa , cette délégation conduite par Abdou Abarry,  Ambassadeur permanent de la mission du Niger auprès des Nations-Unies et Président dudit Comité a eu une séance de travail ce lundi 08 novembre avec le chef du gouvernement Sama Lukonde.

Parmi les points abordés au cours de cette rencontre, la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, la question de l’embargo sur les armes, les sanctions individuelles avec le gel des avoirs, la limitation ou l’interdiction de circuler pour ceux qui sont frappés par ces sanctions. Mais également la question de l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC .

« Le Premier Ministre nous a fait l’honneur de nous recevoir aujourd’hui. On a évoqué l’ensemble des articulations de ce régime des sanctions. On a exprimé les préoccupations sur les questions de sécurité, notamment dans l’Est de la RDC. On a mis un accent particulier sur les violences qui sont faites aux femmes, où des progrès notables ont été enregistrés. Hier dans l’après-midi, on a rencontré la Conseillère spéciale du Président de la République sur la question (des violences faites aux femmes, ndlr). Nous avons également évoqué la question de l’emploi des enfants soldats pour constater fort heureusement qu’au niveau des FARDC, ce phénomène-là n’existe plus  » a-t-il dit 

Ce haut fonctionnaire onusien est satisfait de l’offensive diplomatique très concluante déployée par le Président de la République, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région dans le cadre de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC. A ce sujet, le président du Comité des sanctions de l’ONU encourage la RDC a travaillé en collaboration avec les pays limitrophes.

« Nous avons évoqué la question de l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC en nous satisfaisant de l’offensive diplomatique très concluante qui a été lancée par le Président Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région. Parce que fondamentalement, en tant que Comité et en tant que Conseil de sécurité de l’ONU, nous sommes convaincus que quelles que soient les politiques vertueuses qui vont être entreprises à l’intérieur de la RDC, tant que les pays du pourtour ne respecteront pas leurs propres obligations, les résultats ne seront pas probants. Et donc, c’est avec satisfaction que nous constatons ce que le Président Félix Tshisekedi est en train de faire en tant que Président de la RDC, mais également, en tant que Président de l’Union africaine », a dit Abdou Abarry.

Après échange avec le premier ministre et quelques membres du gouvernement dont le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères la délégation du comité des sanctions de l’ONU s’est dit satisfaite de l’ensemble des réponses et explications données.

Cette mission des Nations-Unies est en visite de travail en RDC depuis le samedi 6 novembre 2021 et y séjournera jusqu’à mercredi, le 10 novembre. Après l’entretien avec le premier ministre, elle va rencontrer le Président de la République Félix Tshisekedi . Cette délégation se rendra également au Rwanda et en Ouganda.

Le Comité des sanctions du conseil de sécurité des Nations-Unies sur la République démocratique du Congo a été institué conformément à la résolution 1513 des Nations-Unies sur la RDC. Composé de 15 membres, le Comité des sanctions des Nations unies est un organe subsidiaire qui existe depuis l’imposition du régime des sanctions à la République Démocratique du Congo. Cette visite est la cinquième en RDC.

E.M

Autres titres

Willy Bakonga quitte le FCC pour l’Union sacrée

deo

RDC : par quelle stratégie Tshisekedi pousse Kabund vers la sortie

Patrice Kayembe

RDC : Sama Lukonde s’investit pour la réussite du projet de développement à la base de 145 territoires

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus