congosynthese

LE CHEF DU COLLEGE DIPLOMATIQUE DU CABINET DU CHEF DE L’ETAT EST FORMEL : ” KABILA N’ACCRÉDITE PLUS LES ENVOYÉS SPÉCIAUX “

Faut-il un Envoyé spécial de quelque organisation sous-régionale africaine en RDC ? La question fait grand polémique. Au Palais de la Nation, le ton est plutôt dur. 
Le chef du collège diplomatique au Cabinet du président de la République Bernabé Kikaya est monté sur ses quatre chevaux pour recadrer les informations autour de la désignation de Thabo Mvuyelwa Mbeki en qualité d’envoyé spécial de la République Sud-Africaine dans les Grands lacs en charge notamment du processus électoral en en République démocratique du Congo.

Pour Kikaya Bin Karubi, à cet effet, par plusieurs sources, cette question a déjà été évoquée et rejetée entre les deux pays à savoir l’Afrique du Sud et la RDC. Et de préciser : ” Je viens de lire l’échange d’hier (Ndlr dimanche 19 août 2018) sur la prétendue nomination de l’ancien Président Sud africain Thabo Mbeki comme envoyé spécial de l’Afrique du Sud en RDC et en Afrique Centrale. Cette question a été discutée à la veille de la visite de travail du Président Ramaphosa à Kinshasa. Nous avons rejeté cette idée et cela a été signifié de manière claire à la délégation Sud africaine “. Ce, avant de renchérir que la RDC n’admet plus les envoyés spéciaux car ’ils ne servent à rien’.
“Nous avons connu plusieurs envoyés spéciaux qui ne nous ont servi à rien si ce n’est que d’envenimer la situation au pays. A cause de ça, le Président de la République a décidé de mettre fin à l’accréditation des envoyés spéciaux en RDC. Le Président Ramaphosa a pensé que l’Afrique du Sud étant une puissance dans la région devrait dépêcher un envoyé spécial en RDC. Nous avons examiné la situation et nous avons fait comprendre que cela n’était pas nécessaire. Et cela, avant le voyage de Ramaphosa à Kinshasa. Lorsqu’il est venu, le Chef de l’Etat le lui a signifié. Nous avons beaucoup de respect pour le Président Thabo Mbeki, mais le dépêcher comme envoyé spécial en RDC n’est pas nécessaire”, a dit Barnabé Kikaya .
A propos de l’article du Sunday Times, le conseiller du Président Joseph Kabila en matière de diplomatie, a indiqué qu’il s’agit là, tout simplement, d’un individu qui a voulu créer un scoop pour se faire remarquer. ” A mon avis, il s’agit d’un ” article réchauffé ” comme on dit en journalisme, par un éditorialiste en mal de scoop. Ce qui m’étonne c’est de voir comment la toile RD congolaise s’est emballée”, s’est-il indigné. 
Néanmoins, le chef du collège diplomatique du cabinet du Président congolais précise que la RDC est prête à collaborer dans le cadre de différentes structures régionales en place à Kinshasa.
Selon plusieurs médias sud-Africains, aucune communication officielle sur cette désignation de Thabo Mbeki n’a encore été faite à ce sujet. Les sources de la présidence sud-africaine citées par ces médias, évoquent les discussions en cours avec Kinshasa et rapportent que Cyril Ramaphosa pourrait prendre publiquement la parole à ce sujet dans les jours à venir.

POUR RAPPEL
La République démocratique du Congo a appris dimanche 19 août 2018, la désignation par la SADC d’un Envoyé spécial dans la crise congolaise en la personne de ThaboMbeki. L’ancien président sud-africain viendrait faire un état des lieux du processus électoral. Ce, en prévision des élections prévues le 23 décembre 2018 afin qu’elles ne reproduisent pas la violence post-électorale, comme ce fut le cas lors des deux cycles électoraux antérieurs de 2006 et 2011.
Parrain de l’accord historique de Sun City qui a permis de mettre fin à la deuxième guerre du Congo en avril 2002, l’ancien président sud-africain est un habitué du conflit congolais. Les négociations difficiles de Sun City soutenues par le Botswana, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe, ont permis, en deux rounds des pourparlers, d’aboutir à un accord global et inclusif signé à Pretoria, le 16 décembre 2002. Emma MUNTU


Autres titres

RDC : l’UDPS ira aux élections avec ou sans machine à voter

Deo

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya réélu avec 71,28% (officiel)

Deo

RDC : l’ONU condamne l’assassinat de 11 personnes près de Beni

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus