congosynthese

La Revue de presse de ce Mardi 25 Septembre 2018

« Aujourd’hui à la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, le grand oral de Kabila », titre L’AVENIR qui précise que : « C’est aujourd’hui dans la capitale économique des Etats-Unis d’Amérique et siège des Nations Unies que le chef de l’Etat congolais qui prend part à la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations unies ouverte depuis le 18 septembre, va s’adresser au monde ».

L’Agence congolaise de presse (ACP)qui évoque aussi ce sujet titre : « Le Président Joseph Kabila à la tribune de la 73ème session ordinaire de l’ONU ce mardi ».

Il cite : « Selon une source à New York, Joseph Kabila Kabange figure parmi les dix premiers dirigeants devant prendre la parole à la 73ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies où 196 intervenants sont programmés ».

Comme en 2017, ajoute ce média, Joseph Kabila Kabange ne manquera pas d’évoquer du haut de la tribune des Nations Unies, la situation prévalant au pays et la position de la RDC au regard des questions de l’heure aux niveaux régional et international.

Pour sa part, LE POTENTIEL titre : « Après la SADC, les adieux de Kabila à l’ONU ». Après la Sadc, en août dernier, c’est devant l’Assemblée générale des Nations Unies, que le président Kabila va faire ses adieux au monde, après 17 ans de règne en Rdc, écrit ce journal qui souligne par ailleurs: « Joseph Kabila a déjoué les pronostics en faisant le déplacement de New York. Son intervention à la tribune des, prévue ce mardi, fait l’objet de commentaires en sens divers. A la SADC, Kabila avait évité les adieux, préférant plutôt un au revoir ».

Joseph Kabila à l’ONU pour des adieux ou un « au reveoir »?, s’intrerroge en ce qui le concerne LE JOURNAL. En se référant à ses discours précédents aux Nations Unies, on peut imaghinier queb le président congolais pourra évoquer son refus du maintien de la Monusco dans son pays, son opposition aux ingérances extérieures, les efforts pour la pacification du pays en ecnore la lutte contre Ebola pour laquelle la RDC est devenue un modèle.

Au sujet de tuéries de Beni, « Beni : Des étudiants ont manifesté hier contre les massacres des populations », titre FORUM DES AS. Selon ce dernier : « Les esprits se sont surchauffés durant toute la journée d’hier dans le territoire de Beni, dans la province du Nord Kivu. Déployés sur les grandes artères, les étudiants des universités et instituts supérieurs exigeaient l’implication effective des autorités du pays dans les efforts visant à rétablir la sécurité dans ce coin de la RDC ».

Tout se déroulait normalement avant que les choses ne dégénèrent, près du marché central de Beni, (Kilokwa), au moment où les étudiants en colère voulaient pénétrer dans la mairie. Ils ont été vite dispersés par les éléments de la police à coup de gaz lacrymogène, racontent des sources à Beni, dit-il.

Toujours à ce propos, Radio Okapi titre : « Beni : les FARDC et la MONUSCO ont déjoué des tueries à grande échelle ».

« Les forces de la MONUSCO ont combattu, aux côtés des FARDC, les assaillants, auteurs du massacre qui a fait samedi dernier au moins 18 morts dont des militaires, à Kasinga et à Faida, au sud-est de la ville de Beni, les empêchant ainsi de commettre des tueries à grande échelle. Le général Bernard Commins, commandant adjoint des forces de la MONUSCO, l’a déclaré lundi 24 septembre à Radio Okapi », rapporte ce dernier.

Radio Okapi poursuit : « L’analyse que nous avons faite maintenant montre que l’action qui a été menée par nos forces et par les forces militaires congolaises a permis d’éviter sans doute des drames plus importants à l’occasion de cette attaque de samedi », a affirmé le général Bernard Commins.

B. Tsala/MMC 


Autres titres

Revue de presse du mercredi 17 octobre 2018

Deo

Revue de la presse de ce mardi 16 octobre 2018

Deo

Revue de presse du lundi 15 octobre 2018

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus