fbpx
congosynthese.com

La revue de la presse de ce jeudi 09 avril 2021

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), à travers son comité permanent, est revenue dans une conférence de presse le jeudi 8 avril sur la situation d’insécurité et des massacres perpétrés dans l’Est de la République Démocratique du Congo, rapporte Politico.cd.  

Dans leur message intitulé «Arrêtez de tuer vos frères», les princes de l’Église dressent un tableau sombre de la crise sécuritaire, fait savoir le site web. 

Pour les évêques catholiques, fait remarquer Actualite.cd, «les assaillants se servent des points faibles des forces armées régulières pour parvenir à leur but politique ou religieux : l’occupation des terres, l’exploitation illégale des ressources naturelles, l’enrichissement sans cause, l’islamisation de la région au mépris de la liberté religieuse, etc.». 

Dans les hypothèses, ajoute le portail, la CENCO rapporte que plusieurs personnes soutiennent que la nature du conflit dans cette zone n’est ni intra ni intercommunautaire mais plutôt une stratégie d’occupation de terre ou de balkanisation du pays.  

L’Agence congolaise de presse retient, pour sa part, que les évêques membres du  comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo ont proposé au gouvernement et à la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) de mettre en place un cadre permanent de concertation pour la cohésion et la paix dans l’Est de la RDC. 

Ils ont aussi suggéré  que ce cadre de concertation soit piloté par un observatoire scientifique multidisciplinaire et  préconisé l’implication des leaders locaux dans la sensibilisation à la cohabitation pacifique et le dialogue  intra et inter communautaire dans cette partie du pays, ajoute l’agence de presse. 

Pour les évêques, relaye 7sur7.cd, il est aujourd’hui urgent et nécessaire de déplacer tous les officiers militaires ayant évolué dans les différentes rébellions ou groupes armés à l’Est de la République démocratique du Congo et mettre à l’écart de la chaîne du commandement et de la logistique ceux qui seraient réputés agents-relais des groupes armés étrangers. 

«Que plaidoyer soit fait pour une opération militaire de grande envergure à l’instar de la mission ARTEMIS qui fût menée du 6 juin au 6 septembre 2003 en Ituri, par l’Union Européenne au titre de la politique européenne de sécurité et de défense, sous l’autorité du conseil de sécurité de l’ONU, selon la résolution 1484 du 30 mai 2003», recommandent les évêques dans leur message repris par le site Web. 

La régularité de la paie des militaires et le renforcement de la logistique de l’armée figurent aussi parmi les recommandations du comité permanent de la CENCO formulées aux autorités de la RDC, relève Zoomeco.net.  

Dans un autre registre, certains médias congolais reviennent sur les difficultés que traversent les chancelleries de la RDC à travers le monde.  

«Toutes les chancelleries de la RDC à l’étranger risquent d’être déguerpies», titre Politico.cd. 

La ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo, Marie Tumba Nzeza, a tiré la sonnette d’alarme au sujet de la situation «humiliante» dans laquelle se trouvent les sièges des représentations diplomatiques du pays à l’étranger, détaille le site web.

Ces dernières, poursuit le portail, risquent toutes d’être expulsées de leurs locaux, faute de paiement des loyers depuis plusieurs mois. 

Pour Mediacongo.net, il s’agit d’une «situation explosive». 

La cheffe de la diplomatie congolaise a fait savoir que les ambassades congolaises ne reçoivent pas de frais de fonctionnement de près de 8 mois, explique le média.  

«J’ai présenté le dossier, j’ai vu le Premier ministre sans trouver une solution», a regretté Nzeza Tumba, citée par le site Internet d’informations. 

Autres titres

Revue de presse du vendredi 7 mai 2021

deo

Revue de presse du jeudi 6 mai 2021

deo

Revue de presse du mardi 4 mai 2021

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus