fbpx
congosynthese.com

La RDC peut devenir un foyer d’industrialisation au sein de la SADC, selon le Pr Faustin Luanga

La RDC peut devenir un foyer d’industrialisation de l’espace de la communauté de développement des Etats de l’Afrique australe (SADC) en raison notamment de sa grandeur du marché et de sa taille qui s’ouvre sur neuf frontières et sur neuf accès lui permettant d’écouler et de ramener les marchandises au pays.

Le Pr Faustin Mukela Luanga, ambassadeur itinérant du Président de la République et candidat de la RDC au poste de secrétaire exécutif de la SADC, s’exprimait ainsi lundi dans une interview exclusive à l’ACP peu avant de prendre l’avion à l’aéroport international de N’Djili à destination de Lilongwe qui accueille le 41ème  Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la SADC. « La RDC a beaucoup à gagner en faisant partie de cette communauté d’intégration régionale », a-t-il affirmé, précisant que le pays est obligé de passer par d’autres pays par manque d’une grande ouverture maritime. « Son adhésion au sein de la SADC lui permettra d’évacuer les marchandises à des conditions favorables », a-t-il soutenu.

Outre le volet transport, la RDC pourra aussi bénéficier des projets intégrateurs dont les infrastructures routières, ferroviaires et électriques notamment.

Cette politique portera des effets d’entraînement dans une économie de chaîne dans laquelle l’élargissement du marché entraîne également la diminution des coûts des produits au profit du bien-être des populations qui achèteraient moins cher, a-t-il expliqué.

A illustratif, l’ambassadeur du Chef de l’État a fait allusion au marché des poissons chinchards, « Mpiodi » très consommés en RDC. « Un carton de Mpiodi se vend à 5 voire 10 USD en Namibie et revendu à 100 USD en RDC », a-t-il déploré. « Avec la SADC, le carton de Mpiodi pourra se revendre à 20 USD en RDC », a-t-il fait remarquer, avant de lister sur cette catégorie le riz et le ciment.

Le Congolais à la tête de la SADC contribuera à améliorer l’image du pays

L’élection d’un Congolais à la tête de la SADC contribuera, selon lui, à améliorer l’image du pays .Le retour de la diplomatie dans les aspects de paix et de sécurité a vu la SADC intervenir dans la stabilisation de l’est du pays.

La SADC est intervenue plusieurs pour arrêter les velléités de partition de la RDC et même, à une époque récente, stopper des rébellions soutenues par quelques pays voisins de l’est du pays.

La SADC continue jusqu’à maintenant à entretenir ses forces dans l’est du pays et avait été d’un apport à la supervision et à la gouvernance électorale en RDC.

Pour Faustin Mukela, la RDC, en faisant partie de cette communauté, modulera sa gestion et harmonisera les instruments de gestion en mettant également fin aux tractations entre les opérateurs économiques dans une dynamique de vivre ensemble.

De cette manière, a-t-il fait remarquer, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui soutient son candidat, veut que la RDC puisse prouver aussi qu’elle est un modèle d’excellence et de gouvernance.

S’agissant de l’élection proprement dite, le candidat congolais a indiqué qu’une élection demeure une élection. La RDC, à travers le Chef de l’État, le premier ministre et quelques ministres qui ont effectué des tournées dans la sous-région, a de son côté, expliqué le bien-fondé de la candidature congolaise, d’autant plus que la RDC, plus grand pays francophone du monde, entend impulser une nouvelle dynamique au sein de cette organisation. Une occasion également pour la RDC de booster une intégration linguistique dans une zone dite anglophone. « Nous sommes confiants, une élection demeurant une élection, nous faisons face à un pays structuré, le Botswana, nous espérons que le message que nous avons fait passer sera suffisant pour que la RDC revienne dans la cour des grands », a conclu le candidat de la RDC.

La SADC va organiser pour la première fois une élection d’un secrétaire exécutif à sa tête, rappelle-t-on

Autres titres

MOISE KATUMBI: LA LOI TSHIANI ETAIT UNE DISTRACTION, LE CHEF DE L’ETAT A TRANCHÉ

deo

RDC/Sama Lukonde annonce la création d’une banque nationale de développement pour financer l’agriculture.

deo

Lamuka annonce qu’il maintient sa marche pacifique du 29 septembre courant qui partira du Quartier 3 à Masina jusqu’au Palais du Peuple

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus