congosynthese

La RDC et l’Ouganda décidés de traquer ensemble les forces négatives dans l’Est de la RDC


Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni se sont convenus de travailler en étroite collaboration, y compris avec d’autres pays de la région, notamment pour traquer les forces négatives et d’autres groupes armés dans la région, en particulier dans l’Est de la RDC, indique le communiqué conjoint publié dimanche, à l’issue de la visite d’Etat en Ouganda du Chef de l’Etat congolais.

Cette décision ressort des leurs entretiens officiels  au « State House » Entebbe, après avoir examiné l’état de paix et de sécurité dans la région des Grands Lacs et observé que la région se heurtait encore à un certain nombre de problèmes entravant la stabilité et le développement.

Ils ont, à cette occasion, abordé un large éventail de questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun.

Toutefois, en se référant à l’existence d’un cadre de coopération entre les deux pays par le biais de la Grande Commission mixte (GCM), les deux Chefs d’Etat ont souligné l’importance de la mise en œuvre de toutes les décisions convenues dans les meilleurs délais.

Tout en reconnaissant qu’il existe un potentiel énorme de coopération entre les deux pays, les deux Chefs d’Etat ont également réaffirmé leur engagement à renforcer la coopération dans un large éventail de domaines, notamment le commerce, l’eau, l’énergie, le tourisme, les transports, les communications et la défense, dans le but de promouvoir une transformation structurelle en faveur de la paix, de la stabilité et de la prospérité.

Nécessité d’accroitre les échanges et les investissements entre les deux pays

Par ailleurs, les deux Chefs d’Etat ont souligné la nécessité d’accroitre les échanges et les investissements entre les deux pays. Ils ont à cet effet, déploré les mesures restrictives pour le commerce et les goulots d’étranglement liés aux infrastructures  qui entraînent une augmentation du coût des transactions dans la région.

Ils ont souligné l’importance de développer les infrastructures transfrontalières, qui sont essentielles pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Ils ont identifié et convenu d’entreprendre le développement conjoint des réseaux clés suivants dans les 24 mois. Il s’agit de la route Mpondwe-Beni (977 km), la route Goli-Bunia (181 km) et la route Bunagana-Rutshuru (24 km).

Ils ont demandé aux ministres responsables des Affaires étrangères, du Développement des infrastructures, du Commerce, des Finances et de la Planification et d’autres parties prenantes  de se rencontrer dans un délai de deux mois et de convenir des modalités de mise en œuvre des projets routiers et des infrastructures et explorer comment traiter les autres goulots d’étranglement au niveau du commerce.

Les deux Chefs d’Etat se sont également félicités de la convention du Forum conjoint des affaires le 9 novembre dernier sur le thème : « Promotion du commerce bilatéral, des investissements et de la connectivité pour la paix et la prospérité mutuelle », en tant que plate-forme pour l’engagement des membres des deux secteurs privés.

Ils ont exprimé leur détermination et leur engagement à aider le secteur privé à faire des affaires.

L’importance de l’intégration régionale

Les deux Chefs d’Etat ont souligné l’importance de l’intégration régionale et le rôle crucial qu’elle peut jouer dans la promotion de la paix et de la stabilité régionale, ainsi que dans le renforcement des contacts entre les peuples.

Le Président Félix Tshisekedi  a salué le lancement récent par son homologue ougandais de « Uganda Airlines », étape importante pour faciliter la mobilité et la connectivité dans la région et au-delà, avant de rassurer que son gouvernement était prêt à soutenir et à faciliter la promotion de la connectivité, du commerce et des interactions interpersonnelles. Tandis que le Président Yoweri Museveni a salué la demande de la RDC de rejoindre la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Les deux Chefs d’Etat se sont félicités de l’entrée en vigueur de l’Accord portant création de la Zone de Libre-Echange continentale d’Afrique (AFCFTA) et du lancement de sa phase opérationnelle à Niamey le 7 juillet 2019, lors du 12ème  Sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA).

Ils ont noté la potentialité de la transformation de l’AFCFTA dans la stimulation de la croissance économique, de la création d’emplois et faciliter le mouvement des denrées alimentaires et des services en Afrique, conformément à l’Agenda 2063, « l’Afrique que nous voulons ».

Un accueil marqué par une parade d’honneur rythmée par 21 coups de canons

L’accueil du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo au State House (Palais présidentiel) d’Entebbe a été  marqué par une parade d’honneur rythmée par 21 coups de canons.

Accompagné de son épouse, Denise Nyakeru, il a été accueilli  au perron par le Président Yoweri Kaguta Museveni.

Les  deux Chefs d’État ont eu un tête-à-tête de plus d’une heure précédant une rencontre d’un plus haut niveau avec la présence de 6 ministres dont le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères ainsi que de hauts responsables du gouvernement et d’une forte délégation des dirigeants d’entreprises.

Le Président Museveni a félicité son hôte pour son élection à la haute fonction de Président de la République, avant d’indiquer qu’elle offre une nouvelle ère d’espoir dans la région des Grands Lacs.

Il a également félicité pour sa détermination à relever le grand défi de la transformation structurelle de la RDC.

Le Président Museveni reste très marqué  par l’initiative  de son homologue Félix Tshisekedi dans la normalisation des relations  diplomatiques  entre  l’Ouganda et son voisin le Rwanda.

Le Président Félix Tshisekedi, rappelle-t-on,  avait effectué une visite privée à Kampala en mars de cette année.

Au cours de leur rencontre,  les deux Chefs d’État s’étaient engagés à travailler pour la consolidation de la paix au sein de la sous-région des Grands Lacs ainsi que le renforcement des relations économiques. ACP

Loading...

Autres titres

AMBONGO: L’HISTOIRE EVOLUE, NOUS N’ALLONS PAS TOUJOURS REVENIR SUR “LA VÉRITÉ” DES URNES

Deo

En rapport aux propos tenus par JM Kabund : Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’égard de son Autorité Morale et de l’ensemble de ses membres.

Deo

“RENONCEZ À LA VÉRITÉ DES URNES”

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus