fbpx
congosynthese.com

La directrice générale du FMI scelle la reprise de la coopération entre le FMI et la RDC

Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds Monétaire Internationale, FMI, a échangé, le mercredi 8 décembre, avec le président Félix Tshisekedi, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge et le ministre Nicolas Kazadi en charge des Finances.

Cette visite qui prend fin ce jeudi est la première de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) en Afrique depuis le début de la pandémie de Covid-19, et surtout, depuis la reprise de la coopération entre son institution et la RD Congo.

Le déplacement de Kristalina Georgieva dans la capitale congolaise fait suite, en effet, au programme conclu en juillet dernier avec Kinshasa, ce qui constitue la première étape du décaissement d’un crédit d’1,5 milliard de dollars étalé sur trois ans, assorti d’exigences de transparence dans le secteur minier. Un secteur porteur de la croissance du pays projetée à 6,4% en 2022.

Avec le président Félix Tshisekedi, les deux personnalités ont évoqué l’évaluation du programme triennal conclu entre la RDC et le FMI, les perspectives économiques mondiales, africaines et congolaises. La directrice du FMI s’est montrée particulièrement satisfaite du déroulement de ce programme.

Au sortir de son entretien avec le président congolais, Kristalina Georgieva s’est montrée optimiste concernant les perspectives économiques de la RDC. Alors que la projection de l’économie mondiale se situe à environ 4,9% l’année prochaine, celle de l’Afrique subsaharienne à 3,9%, la RDC, elle, a une croissance projetée à 6,4% pour 2022.

La directrice du FMI explique : « Pourquoi la RDC connaît une situation meilleure que beaucoup d’autres pays africains ? Elle bénéficie de l’embellie des prix des matières premières. Par-dessus tout, il y a la mise en œuvre des réformes que le président et son gouvernement en cours ».

Ces réformes se manifestent également, dit-elle, par une mobilisation accrue des recettes et une amélioration des dépenses publiques. À part les différents décaissements liés au programme conclu en juillet dernier, Kristalina Georgieva a annoncé l’éventualité d’un autre appui à la RDC.

« Nous sommes encore en train de mobiliser 100 milliards de dollars auprès des pays ayant une position plus forte pour appuyer les pays avec plus de besoins. Les discussions sont en cours pour que la RDC figure parmi les pays bénéficiaires ».

Pour soutenir la croissance, la directrice du FMI a insisté auprès des autorités congolaises sur l’assainissement du climat des affaires, l’importance de la numérisation et l’amélioration des infrastructures.

Après ce séjour en terre congolaise, la Directrice Générale du FMI se rend ce jeudi à Dakar.

Raymond Okeseleke

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus