congosynthese

La décision d’organiser seuls les élections participe à la volonté de souveraineté et de dignité (MP)

Alain-André  Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle, a affirmé au cours d’une conférence de presse vendredi 31 août que la décision de se passer de l’aide internationale dans l’organisation des élections et d’en assumer seule la responsabilité, participe à la volonté d’indépendance, de souveraineté et de dignité.

« Afin d’éviter les affres de l’embrassement de la RDC, la Majorité présidentielle lance un appel patriotique et une exhortation nationaliste a tous les congolais sans distinction », a déclaré le porte-parole de la MP. Il recommande à la population d’être vigilante durant cette période.

« La population congolaise doit être tout en éveil constant pour ne pas suivre aveuglement ces leaders qui ne songent qu’à se sauver individuellement à la vue des échéances électorales, au mépris des intérêts du peuple congolais et de la souveraineté de la République. La MP tient à rappeler aux uns et aux autres le sens profond de notre serment national, à savoir la sauvegarde à tout prix de la souveraineté de notre peuple, de l’indépendance de notre pays et l’engagement de construire un pays plus beau qu’avant », a indiqué M. Atundu.

Il rejette les accusations de certains acteurs politiques et de la société civile qui accusent le pouvoir en place d’avoir donné des « injonctions » à la CENI pour rejeter les dossiers de certains candidats parmi lesquels « des poids lourds » de l’opposition.

« Au lieu d’apprécier à sa juste valeur cette étape qui nous rapproche un peu plus de la tenue des élections, certaines voix introduisent une cacophonie dans cette belle partition démocratique, attribuant l’échec de tel ou de tel autre à un complot putatif orchestré par un improbable deus ex machina, en l’occurrence la Majorité présidentielle », s’est indigné André-Alain Atundu.


Autres titres

RDC : Le chef d’Etat-major général adjoint Gabriel Amisi Kumba lance le message du chef de l’Etat de la république à l’armée et à la police à Goma

Kabumba Katumwa

Jean-Lucien Bussa exige à Félix Tshisekedi de laisser installer le Sénat !

Deo

Eugène Diomi Ndongala sera libéré dans les 48 heures (ministre)

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus