fbpx
congosynthese.com

La cour de cassation vient d’accorder la liberté provisoire à Vital Kamerhe

La Cour de cassation a accordé lundi 6 décembre la liberté provisoire à l’ancien directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe. Selon des sources judiciaires, cette liberté est assortie d’une grande caution et de certaines conditions, sans plus de détails.

Mais il reste à la disposition de la Cour où son pourvoi en cassation va se poursuivre en dépit de cette liberté.

Dans sa décision rendue mardi 15 juin, la cour d’appel a déchargé Vital Kamerhe du blanchiment de capitaux, contrairement à Jammal. Toutes les parcelles des condamnés acquises en période suspectée et la somme de 7 millions de dollars de Kamerhe logés dans une banque sont ainsi saisies.

Nommé directeur de cabinet du chef de l’État en janvier 2019, Vital Kamerhe a été arrêté le 8 avril 2020. Il avait été condamné par le tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe le 20 juin 2020 à vingt ans des travaux forcés pour détournement des fonds publics.

Le tribunal avait dit « établie en fait et en droit l’infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant de 48 831 148 $USD à charge des prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital ».

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus