congosynthese
  • Home
  • Business
  • LA CHINE OUVRE LA FENÊTRE SATELLITAIRE À DES FAMILLES RURALES DE LA RDC VIA STARTIMES

LA CHINE OUVRE LA FENÊTRE SATELLITAIRE À DES FAMILLES RURALES DE LA RDC VIA STARTIMES

500 villages rd-congolais seront connectés à la télévision pour tous.

Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a procédé, samedi 2 juin, à Kinshasa, au lancement du Projet “Accès à la TV satellite pour 10.000 villages africains”. Au total 10. 112 villages de 25 pays africains seront bénéficiaires dudit projet. En RDC, 500 villages vont être connectés à la télévision pour tous dans le cadre de cette “extraordinaire aventure culturelle et technologique”. La République populaire de Chine est l’initiatrice de ce gros projet que met en œuvre le groupe de télévision numérique StarTimes.

Le gouvernement chinois offre à chaque village deux vidéoprojecteurs StarTimes, un téléviseur numérique de 32 pouces ainsi que 20 décodeurs et antennes paraboliques. Les projecteurs et le téléviseur seront équipés d’un système d’alimentation solaire et d’antenne parabolique. Les vidéoprojecteurs et le téléviseur numérique seront installés dans les espaces publics des villages, ce qui permettra à tous les habitants, et en particulier les enfants, de regarder de beaux programmes numériques. Selon les techniciens de StarTimes, pas de soucis pour les zones rurales sans électricité, les vidéos projecteurs et téléviseurs numériques sont équipés d’un système d’alimentation solaire qui permet de regarder la télévision pendant 6 heures après le coucher du soleil. En sa qualité d’exécutant du projet, StarTimes fournit la totalité des équipements, les installe dans chaque village et prend également en charge l’entretien des équipements…

PROMESSE TENUE DU PRESIDENT XI JINPING

Le projet « Accès à la TV satellite pour 10 000 villages africains » se place dans le cadre des 10 programmes prioritaires de coopération destinés à stimuler la coopération entre la Chine et l’Afrique sur une période de trois ans. L’ambassadeur de Chine en RDC, Wang Tongqing, a rappelé que c’est lors de son discours d’ouverture en décembre 2015, au Sommet du Forum sur la Coopération Chine-Afrique, tenu à Johannesburg que le Président chinois, Xi Jinping, a annoncé que la Chine mettrait en œuvre des projets d’accès à la télévision par satellite dans 10 000 villages africains. Le diplomate chinois explique que « les récepteurs de satellite ainsi que les téléviseurs permettront d’ouvrir de nouveaux horizons aux Congolais, surtout à ceux qui vivent dans les zones périphériques des villes et dans les campagnes éloignées des centres urbains. Ils pourront ainsi accéder au monde varié et riche de données culturelles, scientifiques, technologiques et sportives qu’offrent les bouquets numériques de la télévision satellitaire, visant à réduire la fracture numérique entre, d’une part, les pays développés et les pays en voie de développement, et d’autre part, les centres urbains et le monde rural ».

« BELLE LEÇON D’ALTRUISME »
Tout en remerciant le gouvernement chinois pour la matérialisation de ce grand projet annoncé par le président Xi en 2015, le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, a indiqué que la connexion de ces 500 villages à la télévision satellitaire permettra de réduire la fracture numérique entre les villes et les milieux ruraux, en plus de la création d’emplois locaux stables. Les employés seront recrutés et formés à l’entretien du matériel afin de garantir le bon fonctionnement du projet sur le long terme… Le ministre Mende a salué cette « belle leçon d’altruisme » qu’incarne la Chine. La valeur totale du projet est de 215,87 millions de dollars.
Selon des statistiques, StarTimes est le premier opérateur de télévision numérique en Afrique, avec près de 10 millions d’abonnés et un signal couvrant tout le continent. StarTimes possède sa propre plate-forme de contenus variés, avec ses 480 chaînes autorisées allant des chaînes d’informations à celles de cinéma, de séries, de sport, de divertissement, enfants, etc. La vision de l’entreprise est de « Permettre à chaque famille africaine d’être capable de s’abonner à la télévision numérique et d’en jouir ».
Lire ci-dessous, l’intégralité de l’allocution de l’Ambassadeur Wang Tongqing. Didier KEBONGO

Allocution de S.E.M. WANG Tongqing A l’occasion de la cérémonie du lancement du Projet ” TV 10.000 villages africains en RDC “- (Hôtel Pullman, le 2 juin 2018)

Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et Médias,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs, chers amis,
C’est un privilège et un honneur, pour moi, de pouvoir saluer votre présence en ce lieu, à l’occasion de la cérémonie de lancement, en République Démocratique du Congo, de cette extraordinaire aventure culturelle et technologique dénommée “Projet TV 10.000 villages africains”.
Il vous souviendra, en effet, qu’en décembre 2015, le Président chinois Xi Jinping avait annoncé, au cours du Sommet de Johannesburg et dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine, un Plan d’Action de dix programmes de coopération entre la Chine et l’Afrique, couvrant une période de trois ans.
L’un des projets-phares de cet ambitieux Plan d’Action concernait la réalisation d’un “Projet d’Accès à la télévision numérique terrestre par satellite pour 10.000 villages africains “.
Ce projet a pour objectif de faire bénéficier aux 25 pays africains, particulièrement aux populations villageoises, une entrée dans l’ère de la télévision par satellite. Dans les campagnes du monde entier, les populations du monde rural sont souvent dépourvues d’accès aux opportunités liées au développement de nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Les récepteurs de satellite ainsi que les téléviseurs permettront d’ouvrir de nouveaux horizons aux Congolais, surtout à ceux qui vivent dans les zones périphériques des villes et dans les campagnes éloignées des centres urbains. Ils pourront ainsi accéder au monde varié et riche de données culturelles, scientifiques, technologiques et sportives qu’offrent les bouquets numériques de la télévision satellitaire, visant à réduire la fracture numérique entre, d’une part, les pays développés et les pays en voie de développement, et d’autre part, les centres urbains et le monde rural.
On ne le dira jamais assez, “connaître, c’est pouvoir”, pour reprendre la belle expression du penseur britannique Francis Bacon. Une meilleure connaissance du monde conduit vers une meilleure compréhension du monde et partant vers une meilleure action sur le monde. La connaissance du monde répond aux besoins de savoir, de culture, d’épanouissement de chaque individu et de chaque communauté.
La Chine ne s’est jamais départie de cette vision et a toujours tenu à faire bénéficier au peuple congolais des fruits abondants d’une coopération qui les aide à réaliser des percées de la pensée, afin que beaucoup plus de gens puissent utiliser leurs connaissances à créer une vie heureuse. Je voudrais compléter le mot du même penseur Francis Bacon “connaître, c’est pouvoir ” avec “la connaissance change le destin”.
Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et Médias,
Distingués invités,

Mesdames et Messieurs, chers amis,
Le Gouvernement chinois a chargé l’entreprise STARTIMES, bien implantée dans le secteur de la Télévision Numérique Terrestre, à mettre en œuvre le dit projet. Et sous la coordination du Gouvernement congolais, nous allons lancer officiellement, dans plus de 500 villages de la République Démocratique du Congo, le démarrage du Projet d’accès à la télévision satellitaire pour 10.000 villages africains.
La RDC est un pays frère et un partenaire important de la Chine en Afrique. Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays, l’amitié profonde et la coopération amicale des peuples sino-congolais remontent de très loin dans l’histoire et ne cessent pas de couler comme les eaux douces du Fleuve Congo.
Les projets de coopération sino-congolais sont partout visibles et dynamiques. Le Palais du Peuple, le Stade des Martyrs, le Bâtiment administratif du gouvernement, l’hôpital moderne à Lubumbashi ont été réalisés dans le cadre des dix projets.
La coopération amicale sino-congolaise n’a fait que se renforcer au fil du temps. Maintenant, la RDC est en train de traverser une période très difficile dans le secteur de la santé publique, avec la réapparition de l’épidémie d’Ebola dans la province de l’Equateur. Comme par le passé, la Chine a fourni rapidement le don d’un lot de matériels de prévention des maladies et d’un million US dollars en devise au Gouvernement congolais afin d’accompagner le peuple congolais à surmonter ses difficultés.
Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et Médias,
Distingués invités,

Mesdames et Messieurs, chers amis,
II y a trois ans, en 2015, c’était le Sommet de Johannesburg. En septembre de cette année, le Sommet des dirigeants du Forum sur la coopération sino-africaine aura lieu à Beijing en Chine. En tant que coprésident du Forum, la Chine et l’Afrique du Sud ont invité tous les dirigeants des pays africains, y compris S.E.M. le Président Joseph Kabila, à y prendre part.
A cette occasion, les dirigeants sino-africains vont planifier ensemble le programme de la coopération amicale entre la Chine et l’Afrique pour les 3 années à venir.
Dans le cadre d’un partenariat fraternel et amical, la Chine et l’Afrique chemineront ensemble, toujours attachées aux principes de “sincérité, franchise et pragmatisme”, défendant une saine conception des intérêts et poursuivant une bonne pratique de la justice.
Telle est la base d’une nouvelle ère de coopération mutuellement avantageuse, orientée vers le développement commun, et confirmant aux yeux de tous que la Chine et l’Afrique travaillent véritablement main dans la main.
Sur ce, au nom de l’Ambassade de Chine en RDC, je vais offrir des téléviseurs à dix villages qui ont envoyé leurs représentants à la cérémonie d’aujourd’hui. Puissent-ils accéder à une meilleure qualité de vie !
Tous mes vœux de plein succès au “Projet TV 10.000 villages africains” en RDC.
Merci pour votre aimable attention.


Autres titres

Les investisseurs indonésiens à la recherche des opportunités d’investissement en RDC

Deo

RDC : une force de réaction aux attaques cybernétiques en gestation

Deo

Révolution de la modernité : la destruction du réseau routier kinois prépare la « mort » de Transco

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus