congosynthese

La CENI a invalidé ce jeudi 30 août la candidature de Zacharie Bababaswe qui aurait une nationalité étrangère.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de RDC a invalidé ce jeudi 30 août la candidature de Zacharie Bababaswe aux élections provinciales. L’ancien journaliste de la chaîne nationale de télévision aurait une nationalité étrangère.

Afin de participer aux élections provinciales du 23 décembre prochain, Zacharie Bababaswe a postulé pour la circonscription de Kimbanseke, commune du sud-est de Kinshasa. Il devrait défendre les couleurs d’une association politique dénommée Alliance des mouvements du Kongo (AMK) dirigée par André Claudel Lubaya, un ancien gouverneur de la province du Kasaï occidental (1999-2006), avant sa division en Kasaï central en 2015.

Mais, la candidature de Zacharie Bababaswe a été invalidée ce jeudi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour l’institution en charge des élections, l’ancien journaliste et chroniqueur culturel détiendrait une nationalité étrangère. Ce qu’interdit la loi électorale congolaise.

« Je vous informe, par la présente que le candidat Bababaswe Wishiya Zacharie inscrit sur la liste de votre regroupement politique à l‘élection des députés provinciaux dans la commune circonscription électorale de Kimbanseke est frappé d’inéligibilité pour défaut de nationalité congolaise, en violation des dispositions des articles 9 et 148 de la loi électorale », a déclaré Corneille Nangaa dans une lettre adressée au président de l’AMK.

Si la CENI n’a pas dévoilé la nationalité à laquelle appartient Zacharie Bababaswe, ce dernier est tout de même député à l’Assemblée nationale depuis 2011 pour la circonscription de Lukunga au nord-ouest de Kinshasa.

D’autres candidatures invalidées

Selon nos sources, Zacharie Bababaswe est né en 1964 à Namur en Belgique. Diplômé de l’Université pédagogique nationale de Kinshasa, il doit sa célébrité à ses émissions culturelles des années 1980 et 1990, à l‘époque de l’Office zairois de radio et de télévision (OZRT) devenu, en 1997, Radio et télévision nationales du Congo (RTNC) suite à l’arrivée au pouvoir de Laurent Désiré Kabila.


L’examen des candidatures aux différentes élections qui auront lieu le 23 décembre se poursuit. S’agissant de la présidentielle, plusieurs acteurs politiques ont été disqualifiés de la course au Palais de la Nation. Le cas de Jean-Pierre Bemba Gombo qui a été déclaré inéligible à cause d’une charge de subornation de témoins qui pèse sur lui à la Cour pénale internationale (CPI).

Pendant ce temps, la CENI n’a pas encore décidé de l’invalidation ou non de la candidature de Frédéric Batumike. Ce proche du ministre de la Communication Lambert Mende qui avait été condamné pour viols sur des fillettes.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Election 2018 : la ministre des Droits humains condamne la haine et l’intolérance pendant la campagne

Deo

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Deo

LE DEAL FATSHI-KAMERHE PORTEUR DE GERMES DE CONFLIT

Deo

1 commentaire

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus