fbpx
congosynthese.com

Koffi Olomidé condamné à 18 mois avec sursis

Koffi Olomidé est relaxé en appel pour agression sexuelle sur quatre de ses anciennes danseuses. Absente du tribunal de Versailles pour le délibéré, la star congolaise de la rumba est en revanche condamnée pour séquestration et écope de 18 mois avec sursis et d’une forte amende.

72 000 euros répartis entre les quatre victimes. C’est la somme que Koffi Olomidé devra verser à ses quatre ex-danseuses qui l’accusaient d’agressions sexuelles et de séquestration dans sa villa de la banlieue parisienne, au milieu des années 2000.

Considérant qu’elles étaient privées de liberté et surveillées, les juges de la Cour d’Appel ont retenu la séquestration mais pas les agressions sexuelles, ni l’aide à l’entrée et au séjour illégal en France.

Loin des huit ans de prison ferme requis par le parquet contre « cet homme puissant », comme l’avait qualifié le procureur, Koffi Olomidé est donc condamné à 18 mois de prison avec sursis, probatoire pendant trois ans, avec interdiction de contacter les victimes.

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus