fbpx
congosynthese.com

Kinshasa : Les manifestants anti-RAM dispersés à coups de gaz lacrymogène par la police

La manistation contre le projet Registre des Appareils Mobiles organisée ce lundi 3 mai, a été dispersée à coups de gaz lacrymogène par la police.

A l’initiative du Mouvement National des Consommateurs Lésés (MNCL), cette marche est partie du Rond-point Huilleries vers la Primature, le point de chute.

Alors que les manifestants s’approchaient de la Primature, une jeep de la police avec à son bord une dizaine de forces de l’ordre, qui ont dispersé ces protestateurs à coups de gaz lacrymogène.

Le projet RAM est contesté au pays par plusieurs personnes qui dénoncent une taxe illégale prélevée auprès des propriétaires des téléphones mobiles.

Le paiement de RAM avait commencé depuis le mois d’octobre passé . Tous les détenteurs des appareils achetés avant cette date devraient payer une taxe avant la fin du mois de mars 2021.

Faute d’acquitement de cette taxe, le service RAM récupère de ce fait, les crédits automatiquement à partir des comptes des abonnés cela avant toute activation d’un forfait.

Aussi, il s’observe d’autres mesures de restriction comme l’impossibilité d’activer les unités, rendant ainsi l’utilisateur passif.

Ce recouvrement forcé a suscité la tension dans le chef de la population qui estime que cette initiative vise à appauvrir le peuple qui vit déjà dans la misère.

Quoique réprimés à ce jour, ces manifestants promettent de multiplier les revendications jusqu’à la suspension de la Taxe.

Jul A

Autres titres

RDC : Matata Ponyo prêt à faire face à la justice qu’il qualifie d’être « politiquement instrumentalisée »

deo

Etat de siège : Christophe Mboso mobilise derrière les FARDC pour une victoire finale sur les forces terroristes

deo

RDC/LE CHEF DE L’ETAT A PRÉSIDÉ LA 2 ème RÉUNION DU CONSEIL DES MINISTRES CE VENDREDI 7 MAI

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus