fbpx
congosynthese.com

Kinshasa : Le ministre de l’ESU Mohindo Nzangi ferme 39 établissements d’enseignement supérieur et univertaire jugés non viables

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) a ordonné, lundi 20 décembre, la fermeture de trente-neuf établissements de son secteur évoluant à Kinshasa. Dans sa note circulaire, il explique que ces institutions sont non viables.

Cette décision est prise après l’audit organisationnel et de l’enquête de viabilité des établissements de l’ESU menés par le ministère de tutelle aux mois de juillet et d’août 2021, sur toute l’étendue de la RDC.

Seuls 82 universités et instituts supérieurs déclarés viables sont autorisés à fonctionner à Kinshasa, pour la nouvelle année académique prévue du 5 janvier au 7 octobre 2022. Parmi ces institutions, 17 sont du secteur public et 65 du secteur privé.

« Les établissements reconnus classés « viables » sont encouragés à continuer à fournir un effort pour améliorer les conditions d’études. Ceux ne remplissant pas les critères de viabilité se verront retirer leurs actes juridiques et fermés », prévient le ministre Muhindo Nzangi.

Voici la liste des 39 établissements d’enseignement supérieur et universitaire fermés

  1. Institut Supérieur Technique et de Commerce/ISTC N’djili
  2. Institut Supérieur d’Etudes Economiques, Juridiques et Coopératives/ISSEC
  3. Institut Supérieur de Commerce et de Finance/TSC-FI de Kinshasa (Ex-ISCA)
  4. Institut Supérieur des Sciences de Santé Kimbanguiste/ISSSK
  5. Institut Interuniversitaire de Kinshasa/INTERKIN
  6. Ecole Supérieure de Génie Civil de Kinshasa/ESGC
  7. Université Canadienne au Congo/UCAC
  8. Université Technologique du Congo/UTC
  9. Université Internationale des Sciences et de la Technologie au Congo/UNISTECH
  10. Université Richfield S.A./UR
  11. Université des Eglises Indépendante au Congo/UNIECO
  12. Institut Supérieur des Techniques Médicales de MAMPALA
  13. Institut Supérieur de Commerce et de Management (ISCM) de Kinshasa
  14. Institut Supérieur de Gestion et de Développement Endogène (ISGDE)
  15. Institut Supérieur des Techniques et Pédagogie Appliquée (ISTPA) de Kimbata
  16. Institut Universitaire de Kinshasa/INUK
  17. Institut Supérieur des Sciences Commerciales/ISSCD
  18. Institut Supérieur d’Hôtellerie, Accueil et Tourisme/ISHAT
  19. Institut Supérieur d’Ophtalmologie et d’Optique de Kinshasa/ISOO
  20. Université Cartésienne au Congo/UCC
  21. Institut Supérieur de la Famille et de Couple/ISFC
  22. Institut Supérieur Technique du Fleuve de Kinshasa/ISTFK
  23. Ecole Supéricure de Formation des Leaders
  24. Institut Supérieur des Technique et de Développement (ISTD) de N’Sele
  25. Leadership Académia University «LAU»
  26. Institut Superieur Technique de Ngaliema (ISTN)
  27. Institut Facultaire de Théologie et de Développement/IFTD de Kinshasa
  28. Institut Supérieur des Techniques Médicales FIVAL (ISTMEF)
  29. Institut Supérieur Technologique de Kinshasa (ISTK)
  30. Institut Supérieur de Gestion et de Développements Endogène (ISGDE)
  31. Institut Supérieur des Techniques Appliquées et de Management (ISTAM) de N’sele
  32. Institut Supérieur de Leadership et de Croissance de l’Eglise/ISLC de Kinshasa
  33. Institut Supérieur des Sciences Infirmières et Communautaire/ISSIC
  34. Institut Supérieur d’Etudes Techniques (ISET) de Maluku
  35. Université Mazenod/UDMAZ
  36. American University of Kin/AUK
  37. Institut du Pétrole et du Gaz/IPG
  38. Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM) Révérend Bokundoa
  39. Institut Supérieur de Gestion/ISG à Kinshasa.

A ce jour, 250 universités jugées non viables sont déjà fermées dans 4 provinces de la République démocratique du Congo (RDC). 39 à Kinshasa, 23 dans le Maniema, 100 au Nord-Kivu et 88 dans le Sud-Kivu. 

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus