congosynthese

Kinshasa : l’APK vote contre la suspension du ministre de l’Intérieur et sécurité de la ville de Kinshasa


Les députés provinciaux de Kinshasa ont rejeté, lundi, au cours de la plénière dirigée par le président de cet organe délibérant, Gode Mpoyi Kadima, la suspension du ministre provincial de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Dolly Makambo Nawej,  au poste de ce ministère, à l’issue d’un vote organisé dans cet hémicycle.

Sur 38 députés présents, 20 ont voté contre la suspension du ministre estimant que son sort sera fixé après la décision des juges de la Haute cour militaire et 18 députés ont voté pour son départ.

Le ministre Dolly Makambo ne s’est pas présenté à la plénière pour répondre à la question orale avec débat lui adressée par le député Osée Tshilumba Badibanga sur l’insécurité grandissante dans la ville de Kinshasa, ainsi qu’au meurtre de l’administrateur gestionnaire du centre de santé de référence Vijana par l’un de ses gardes du corps, suite à sa mise en résidence surveillée, depuis le 30 octobre dernier.

Selon Godé Mpoyi, le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) va écrire au gouverneur de la ville de Kinshasa pour la poursuite judicaire du ministre et se prononcera, dans les jours à venir, dès que le juge va s’exprimer sur la question.

La dite plénière, avait  trois points à l’ordre du jour, à savoir : l’adoption de l’ordre du jour ainsi que la question orale avec débat adressée au ministre provincial de l’Intérieur sécurité décentralisation et affaires coutumières. L’audience du ministre provincial Dolly Mkambo, va reprendre ce mercredi à la Haute cour militaire rappelle-t-on.

L’initiateur de la question orale avec débat adressée au ministre Dolly Makambo regrette le vote de ses collègues

L’initiateur de la question orale avec débat adressée au ministre provincial de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Osée Tshilumba Badibanga, a regretté le vote de ces collègues députés provinciaux de Kinshasa.

Pour lui les députés n’ont pas bien compris de la gravité de l’affaire qui touche à la sécurité de la population Kinoise, qui les a pourtant élus.

« Un ministre qui reste en détention et on ne sait pas comment gérer la sécurité de la ville de Kinshasa, c’est grave. Je suis déçu puisque nous sommes venus à l’Assemblée provinciale de Kinshasa pour faire le travail que la population nous a confié », a-t-il déploré, ajoutant qu’il maintenait sa question orale avec débat.

Loading...

Autres titres

RDC- Tueries à Beni “Nous devons être solidaires pour que la paix revienne à l’est” (Mbilia Bel)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu: 15 journalistes formés à Goma sur les notions des reportages humanitaires

Kabumba Katumwa

La situation sécuritaire sur l’ensemble du pays examinée au cours d’une réunion express du Conseil de sécurité

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus