fbpx
congosynthese

Kinshasa : Début du procès en flagrance pour viol de deux infirmières à Kinseso

Début ce lundi 14 septembre de l’audience foraine du procès en flagrance pour viol de deux infirmières du centre médical de Révolution de Kinseso au Tribunal de Grande Instance de Matete. Tel est l’annonce du Patron de la PNC le général Sylvano Kasongo.

 » Nous avons arrêté deux principaux acteurs Diazoba et Mbili, dont l’ex gardien de cet hôpital. Les enquêtes se poursuivent pour arrêter les autres« , a-t-il déclaré sur Top Congo f.m.

Dans ses explications, le numéro 1 de la PNC signale que parmi les auteurs figure un ex gardien de ce Centre médical qui a été révoqué après plusieurs méconduite.  » Révoqué après 6 mois de travail pour mauvaise conduite. Le gardien est parti chercher une bande de kuluna pour semer désolation la nuit du vendredi à samedi. Ils ont violés deux infirmières et ravis les téléphone ainsi que d’autres biens de valeurs des malades », explique Sylvano Kasongo. L’ex gardien de cet hôpital était comme un éclaireur de cette bande de kuluna.

C’est ce qu’à rapporté le directeur de cet établissement sanitaire au général Sylvano Kasongo lors d’un entretien. Rappelons que les deux infirmières victimes de ce drame en pleine heures de service sont admis au centre Mère et Enfant de Ngaba pour des soins appropriés.

GEB

Autres titres

Assemblée Nationale : Le bureau en visite d’inspection des services administratifs

deo

RDC/France salue la première livraison de vaccins contre la Covid-19 et appelle l’accélération du calendrier de livraison

deo

Nord-Kivu: Les Partisans de l’UNC dans les rues de Goma pour réclamer la libération de Vital Kamerhe

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus